Comment l'inflation impacte-t-elle les habitudes d'achat des Francs-Comtois ?

Publié le 01/06/2023 - 18:13
Mis à jour le 02/06/2023 - 15:21

Selon une étude publiée par l'observatoire Ankorstore et le conseil du commerce de France, face à l'inflation, les Francs-Comtois ont changé leurs habitudes d'achat... 

Sous l'effet de l'inflation qui sévit depuis plus d'un an maintenant, de nouvelles habitudes de consommation se sont installées chez les Francs-Comtois. Une étude mettant en lumière ces nouvelles pratiques a été publiée par l'observatoire Ankostore en partenariat avec le Conseil du commerce de France. Celle-ci montre également l'impact de l'inflation et de la consommation sur les commerces indépendants en Franche-Comté...

De nouvelles habitudes d'achat pour les Francs-Comtois

Selon l'étude, la quasi totalité des consommateurs (98%) interrogés déclarent que l'augmentation généralisée des prix a semblablement affecté leurs habitudes d'achat au quotidien. 

Ce constat est également partagé par les commerçants. Environ 1/4 d'entre eux remarque que l'achat est maintenant dicté exclusivement par "la recherche du premier prix". Pour ce faire, la plupart des habitants de la région disent utiliser la grande distribution ou le e-commerce pour accéder facilement aux promotions.

Pour autant, près de la moitié des consommateurs (44%) préfèrent se tourner vers les commerces indépendants en cas d'égalité des prix.

La fréquentation des commerces en berne

L'étude révèle qu'en plus de chercher à consommer le moins cher possible, les Francs-Comtois consomment de moins en moins... Ainsi, la moitié des commerçants interrogés (50%) constatent le manque de clients.

Et les domaines qui pâtissent le plus de cette baisse de fréquentation sont la beauté, la coiffure mais également le sport.

Les commerces indépendants en première ligne

Ces changements d'habitude de consommation touchent directement les commerçants indépendants de la région. Selon l'étude, 64% de ceux-ci admettent avoir augmenté leurs prix en 2022.

Et pour lutter contre la baisse de fréquentation et de chiffre d'affaires, les commerçants franc-comtois se lancent dans une "traque aux dépenses". Signe de cette stratégie d'économie forcée, la grande majorité d'entre-eux n'ont réalisé aucune embauche durant l'année 2022 (73%).

Malgré la conjoncture défavorable, 69% des commerçants franc-comtois restent confiants sur l'avenir du secteur et croient au renouveau de la consommation...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.73
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
89 %