Interdiction de pêcher dans les cours d'eau du Doubs jusqu'au 18 septembre

Publié le 17/08/2022 - 16:15
Mis à jour le 17/08/2022 - 16:18

À l'instar du Jura, un arrêté préfectoral a été signé dans le département du Doubs interdisant la pêche sur l’ensemble des cours d’eau de première catégorie.

La fédération du Doubs pour la pêche et la protection des milieux aquatiques (FDPPMA) avait sollicité Jean-François Colombet, le préfet du Doubs pour qu’il prenne des mesures visant à tenter de sauvegarder la faune piscicole sur les secteurs les plus sensibles.

L' interdiction court jusqu’au 18 septembre 2022 inclus, date de fermeture de la pêche en première catégorie.

"Compte tenu de la situation hydrologique actuelle du département et de la sensibilité particulière des espèces présentes dans les eaux où dominent les salmonidés, il convient d’éviter un stress supplémentaire des poissons : piqûres d’hameçons, suppression du mucus par contact, sorties de l’eau intempestives, stress des combats, etc." indique la préfecture du Doubs

Attentions aux activités aquatiques

Au-delà de l’interdiction de la pêche, il est par ailleurs rappelé que toute pénétration dans l’eau (baignade, randonnée aquatique...) sur ces secteurs et de manière générale dans l’ensemble des cours d’eau du département, est susceptible de générer un stress ou un dérangement très impactant pour les poissons présents dans les zones refuge restant en eau. Il est donc demandé d’éviter toute pratique de ce type hors des sites de baignades surveillés et autorisés par l’agence régionale de santé.

Enfin, il est rappelé que des arrêtés préfectoraux permanents limitent l’exercice de la navigation de plaisance sur les secteurs les plus sensibles du Doubs et de la Loue en fonction du débit de ces rivières (lien ci-dessous)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.05
nuageux
le 24/04 à 3h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
92 %