Interdiction de pêcher dans les cours d'eau du Doubs jusqu'au 18 septembre

Publié le 17/08/2022 - 16:15
Mis à jour le 17/08/2022 - 16:18

À l'instar du Jura, un arrêté préfectoral a été signé dans le département du Doubs interdisant la pêche sur l’ensemble des cours d’eau de première catégorie.

La fédération du Doubs pour la pêche et la protection des milieux aquatiques (FDPPMA) avait sollicité Jean-François Colombet, le préfet du Doubs pour qu’il prenne des mesures visant à tenter de sauvegarder la faune piscicole sur les secteurs les plus sensibles.

L' interdiction court jusqu’au 18 septembre 2022 inclus, date de fermeture de la pêche en première catégorie.

"Compte tenu de la situation hydrologique actuelle du département et de la sensibilité particulière des espèces présentes dans les eaux où dominent les salmonidés, il convient d’éviter un stress supplémentaire des poissons : piqûres d’hameçons, suppression du mucus par contact, sorties de l’eau intempestives, stress des combats, etc." indique la préfecture du Doubs

Attentions aux activités aquatiques

Au-delà de l’interdiction de la pêche, il est par ailleurs rappelé que toute pénétration dans l’eau (baignade, randonnée aquatique...) sur ces secteurs et de manière générale dans l’ensemble des cours d’eau du département, est susceptible de générer un stress ou un dérangement très impactant pour les poissons présents dans les zones refuge restant en eau. Il est donc demandé d’éviter toute pratique de ce type hors des sites de baignades surveillés et autorisés par l’agence régionale de santé.

Enfin, il est rappelé que des arrêtés préfectoraux permanents limitent l’exercice de la navigation de plaisance sur les secteurs les plus sensibles du Doubs et de la Loue en fonction du débit de ces rivières (lien ci-dessous)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne Franche-Comté : un nouvel atlas sur les libellules

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés et ses partenaires annonce la parution d’un tout nouvel atlas consacré aux libellules de Bourgogne-Franche-Comté. Avec plus de 100.000 données exploitées, l’aide d’un millier d’observateurs et un grand réseau d’auteurs bénévoles, cet atlas unique répertorie et décrit les 75 espèces de libellules présentes dans la région.

Citadelle de Besançon : les couleuvres vipérines remises en liberté dans le cadre de leur plan de sauvegarde

Dans le cadre d’un plan de sauvegarde de la Couleuvre vipérine, la LPO Bourgogne-Franche-Comté et la Citadelle de Besançon se sont associées pour protéger ce serpent complètement inoffensif durant les périodes de travaux sur leur zone d’habitat naturel. Après une phase de conservation en dehors de leur milieu naturel, leur remise en liberté est imminente.

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Longevilles-Mont-d’Or : une louve tuée près d’un troupeau de bovins « dans les conditions requises par la réglementation »

Ce mardi 20 septembre, vers 22h40, un binôme de lieutenants de louveterie a procédé au tir létal d’une louve sur une parcelle où un troupeau avait été prédaté dans la nuit du 18 au 19 septembre aux Longevilles-Mont-d’Or, informe la préfecture du Doubs dans un communiqué du 21 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.31
légère pluie
le 02/10 à 9h00
Vent
5.61 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
98 %

Sondage