Interdiction de s’asseoir dans la rue : 200 personnes manifestent au centre-ville de Besançon

Publié le 18/08/2018 - 14:52
Mis à jour le 22/08/2018 - 12:19

Suite à l’arrêté pris le 9 juillet 2018 par Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, concernant l’interdiction « des stations assises prolongées avec des consommations d’alcool accompagnées ou non d’animaux et avec entrave à la circulation », 200 manifestants se sont retrouvés à partir de 14h place Pasteur à Besançon.
 

Le mot d'ordre ? Être assis pour manifester contre l'arrêté municipal entré en vigueur depuis le 9 juillet dernier. Ce dernier, mis à jour par les médias, a déclenché une vague de réactions déferlant sur les réseaux sociaux.

"Ce ne sont pas les pauvres qu'il faut combattre, mais la pauvreté"

Sur les pancartes, on peut lire "ce ne sont pas les pauvres qu'il faut combattre, mais la pauvreté", "l'ordre est une tranquillité violente " ou encore,"ne me laisses pas tomber… laisses-moi m'assoir".

Une passante a interpellé les manifestants afin de soutenir la mesure en expliquant que cette dernière serait bénéfique aux commerçants. Une SDF, touchée par l'action de solidarité, a ensuite pris la parole place Pasteur à Besançon.

Le maire de Besançon s'expliquait ce vendredi dans nos colonnes : "Ce n’est pas un arrêté anti-mendicité ! On présente cela comme un arrêté anti-mendicité, mais c’est un arrêté qui dit que lorsqu’il y a de la consommation d’alcool accompagné ou non d’animaux, des regroupements, des stations assises prolongées et qu’il y a une entrave à la circulation, c’est interdit. Cette année, on a assisté à une augmentation de ces phénomènes-là. Cela m’a amené à réagir. Mais on a encore le droit de s’asseoir à Besançon et de circuler dans la ville…", évoquait Jean-Louis Fousseret en soulignant qu'il répondait "à la demande des commerçants, des habitants du centre-ville".

Barbara Romagnan, ex-député PS, s'est rendue place Pasteur ce vendredi pour assister à la manifestation. Une pétition a été lancée contre l'arrêté sur le site change.org. 

Info +

L’arrêté, en application depuis le début du mois de juillet, est actif du lundi au samedi de 10h à 20h pour l’été et du lundi au dimanche en hiver sur un périmètre définit au centre-ville : rue des Granges, Grande rue, place Pasteur, place du 8 septembre, Pont Battant, rue Battant, le quai de Strasbourg… Il est encore valable jusqu’au 30 septembre ainsi qu’entre le 23 novembre et le 31 décembre 2018.

©Valentin Machard

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

arrêté anti-mendicité Besançon

Conseil municipal : les élus LR fustigent la majorité “atomisée” de Jean-Louis Fousseret

Le conseil municipal de Besançon post-polémique autour de l’arrêté anti-mendicité s’annonce houleux ce jeudi 20 septembre 2018. Entre la création d’un intergroupe au sein de la majorité plurielle du maire LREM de Besançon, l’opposition a tenu à s’exprimer. Dans un message posté sur Facebook, le conseiller municipal LR Ludovic Fagaut parle d’une majorité atomisée et émet le souhait de faire avancer certains dossiers…

Election municipale 2020, arrêté polémique, majorité fissurée… : qu’en pense le maire de Besançon ?

VIDEO • L’été 2018 a été tumultueux pour le maire à Besançon : entre polémique autour de l’arrêté dit « anti-mendicité », la création d’un intergroupe au sein de la majorité du conseil municipal ou encore les positionnements pour sa succession, comment voit-il la suite de son mandat jusqu’à l’élection municipale en 2020 ?

Municipales à Besançon : Dahoui appelle au rassemblement de la gauche

A moins de deux ans des élections municipales et suite à la fissure de la majorité plurielle renforcée par la polémique de l’arrêté anti-mendicité du maire LREM de Besançon, l’adjoint au maire (PS) en charge de l’éducation appelle dans une tribune au rassemblement de « toute la gauche bisontine ». Pour lui, il est impérieux que la majorité municipale tienne bon. Encore faut-il que les différentes composantes de la gauche à Besançon puissent se parler.

Social

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

Défendre la place du vélo dans la ville : une Vélorution le 25 mai dans les rues de Besançon

Les manivelles et l’association vélo Besançon (AVP), convient "tous les cyclistes passionnés ou occasionnels de Besançon et du Grand Besançon" à prendre part à une vélorution le samedi 25 mai à Besançon. Le rassemblement vise à défendre la place du vélo dans l’agglomération et la nécessité d’aménagements en général particulièrement dans la rue de Vesoul, actuellement en travaux.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

1er mai : quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ?

Comme le veut la tradition syndicale, des manifestations sont organisées partout en France la 1er mai 2024, jour de la Fête du travail, suite à l'appel de l’intersyndicale CGT, Solidaires, FO, FSU. Quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ? Réponses…

Centre hospitalier de Novillars : l’intersyndicale appelle à la grève le 2 mai

C’en est trop pour les syndicats CGT et SUD qui se mobiliseront le 2 mai 2024 devant la maison d’accueil spécialisée pour adultes handicapés à Novillars. En cause ? Deux suppressions de postes infirmiers qui aggravent "le déficit infirmier" déjà en place ainsi que le "gel de lits" et une augmentation des contrats à durée déterminée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.28
nuageux
le 28/05 à 9h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
85 %