Jacques Grosperrin veut supprimer les concours de profs

Publié le 30/06/2011 - 08:13
Mis à jour le 30/06/2011 - 08:13

Piloté par le député UMP du Doubs Jacques Grosperrin, lui-même ancien enseignant, la mission d'information de l'Assemblée nationale sur la formation des enseignants propose de supprimer les concours d'enseignants. Le rapport d’une vingtaine de propositions sera examiné par la commission des Affaires culturelles et de l'Education de l'Assemblée nationale le 6 juillet prochain.

1309414683.jpg
©
PUBLICITÉ

« Remplacer le concours par le master et confier aux autorités académiques ou aux établissements le soin de recruter sur la base d’un entretien professionnel les enseignants » C’est l’une des 20 propositions du rapport de la mission d’information sur la formation initiale et les modalités de recrutement des enseignants.

Cette mission composée de 14 députés est présidé parle député du Doubs Jacques Grosperrin pour faire le point sur la « masterisation » des enseignants et notamment la suppression des IUFM. Après 80 auditions depuis fin mars, le rapport a été remis mercredi.

Le rapport a été adopté par les députés UMP. Les socialistes n’ont pas pris part au vote en expliquant avoir manqué de temps donné pour lire le rapport final. La députée communiste a voté contre.

Depuis l’année dernière, il faut pour accéder au concours (professeur des écoles, Capes et agrégation) être titulaire d’un master (bac +5)

(avec AFP) 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

Loi Blanquer : le SNUipp-FSU organise un apéro revendicatif devant la permanence de Jacques Grosperrin

"Non à l'amendement Grosperrin" • Mardi 14 mai 2019 le syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC (affilié FSU) organise une assemblée générale à partir 18h suivi d'un apéro revendicatif devant la permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin au 34 rue Bersot à Besançon.

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Éducation nationale : Planoise, bientôt une cité éducative ?

Le quartier de Planoise à Besançon fait partie des 80 territoires « prioritaires » sélectionnés pour accueillir un dispositif « cité éducative ». Ce dernier servira à coordonner les services d'Etat, les collectivités, les associations et les habitants pour accompagner l'enfant de 3 à 25 ans autour du cadre scolaire. Une enveloppe de 100 millions d'euros sur trois ans sera débloquée pour aider les collectivités dans leurs démarches.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.73
ciel dégagé
le 26/05 à 3h00
Vent
0.61 m/s
Pression
1019.16 hPa
Humidité
97 %

Sondage