Jura: nouveau refus d'adopter pour une enseignante lesbienne

Publié le 03/02/2009 - 15:44
Mis à jour le 03/02/2009 - 15:44

Une prof jurassienne qui ne cache pas son homosexualité s'est vue refuser une nouvelle fois l'adoption d'un enfant par le conseil général du Jura alors que la France a été condamnée dans cette affaire pour discrimination sexuelle par la Cour européenne des droits de l'homme.

1233672419.jpg
1233672419.jpg
PUBLICITÉ
Laurent Bourguignat, directeur de cabinet du président du conseil général, a confirmé que la demande d’Emmanuelle B., 47 ans, avait été refusée, «mais pour un motif qui n’est pas du tout lié à l’homosexualité». Le président Jean Raquin (DVD) «a suivi, comme c’est quasiment toujours le cas, l’avis de la commission administrative», a-t-il précisé.
 
Cet avis fait état d’un «décalage» entre les projets d’Emmanuelle et de sa compagne Laurence, psychologue scolaire âgée de 44 ans, a-t-il ajouté. Le refus d’agrément fait état d’un désaccord entre les deux femmes sur l’âge de l’enfant à adopter et évoque une «non-implication» de Laurence.
 
Selon Me Caroline Mécary, le président du Département est «pris en flagrant délit d’homophobie» et sa décision «arbitraire» bafoue le travail de l’assistante sociale et d’une psychologue qui avaient transmis une «évaluation favorable» à la commission administrative.
 
La décision, fait-elle observer, bafoue également l’arrêt de la Cour européenne de Strasbourg qui avait constaté en janvier 2008 une atteinte à l’interdiction de la discrimination ainsi qu’au respect de la vie privée et familiale.
 
L’avocate parisienne va formuler dans la semaine un recours gracieux auprès du département au nom de ses deux clientes qui sont «très affectées».
 
Elle va également saisir le tribunal administratif de Besançon d’une demande d’annulation de cette décision «arbitraire et discriminatoire», ainsi que la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde).
 
Me Mécary envisage également de déposer une nouvelle requête avec communication d’urgence au gouvernement français auprès de la CEDH.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.07
ciel dégagé
le 22/08 à 3h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1024.13 hPa
Humidité
93 %

Sondage