Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Publié le 15/10/2020 - 08:06
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:40

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.

Cinq formules d’attribution ont été retenues :

  • pour les agents en présentiels ayant badgé : 12,50 euros par demi-journée, soit un potentiel de 1 000 euros sur les 40 jours ;
  • un forfait de 200 euros pour ceux qui ont travaillé via la plateforme de télétravail ;
  • un forfait de 500 euros pour les exposés au danger de contracter la maladie ;
  • 1 000 euros pour les agents ayant fait preuve d’un engagement remarquable et par une disponibilité permanente sur le terrain, notamment en dehors des plages horaires ;
  • un forfait de 1 000 euros pour toutes les assistantes familiales.
    Ces primes, qui sont cumulables dans la limite maximum de 1 000 euros net, sont 100% défiscalisées, c’est-à-dire que chaque euro perçu est un euro de pouvoir d’achat pour l’agent.

Selon Florian Bouquet, "il paraissait logique de remercier les agents qui ont donné de leur personne au service des Terrifortains pendant cette crise. Leur investissement honore le service public. Mais au-delà du simple remerciement, ces primes sont également un vrai coup de pouce en termes de pouvoir d’achat car ces dernières sont exonérées de charges sociales et d’impôts sur le revenu."

Le Département du Territoire de Belfort a également versé une dotation globale de 147 750 euros au titre de la prime Covid aux auxiliaires de vie, qui ont permis le maintien à domicile des personnes âgées pendant le confinement.

12 services d'aide à domicile en ont bénéficié :

©

Il appartient à chaque SAAD de répercuter la prime Covid. Un agent qui est affecté à 100% de son temps de travail sur des missions au profit des bénéficiaires des allocations personnalisées d’autonomie ou des prestations de compensation du handicap est éligible à une prime de 1 000 euros.

Enfin, d’autres structures ont bénéficié de dotations au titre des primes COVID :

Pour les établissements accueillant du public en situation de handicap, un montant de 63 500 euros a été attribué, se répartissant entre les EPARSES (36 500 euros) et l’ADAPEI (27 000 euros).

Pour les Maisons d’Enfants à Caractère Sociales (MECS), la dotation s’élève quant à elle à 91 605 euros, répartis sur la Villa des Sapins (27 995 euros), EPONA (13 350 euros) et le Centre Educatif et Professionnel (CEP) de la Douce (50 300 euros).

Au total, ce sont près de 900 000 euros du budget du Département qui sont consacrés aux primes COVID.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« Label Palette » reçoit le trophée « Éco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté »

Émanation du P’tit Dépanneur Comtois, la société Label Palette de Serre-les-Sapins dans le Grand Besançon a reçu ce jeudi 25 février 2021 dans ses locaux le trophée "Éco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté" de l'agence économique régionale (AER) pour son service d'aménagement évolutif en bois de récupération.

Besançon : deux boutiques proposent les menus des restaurateurs

En partenariat avec plusieurs organismes, le grossiste Métro a souhaité donner un coup de pouce aux restaurateurs du coin en ouvrant deux boutiques éphémères regroupant les menus des chefs du Grand Besançon. Fort de son succès, l'opération est renouvelée ce vendredi 26 et samedi 27 février 2021 pour la boutique au 58 rue des Granges Besançon (anciennement le K2).et samedi pour la seconde enseigne au sein des Galeries des Passages Pasteurs...

Jacob Delafon : la Région « à disposition » pour accompagner tout projet de reprise

Mardi, le groupe français Kramer a retiré mardi l'unique offre de reprise de l'usine Jacob Delafon dans le Jura. Alors que le gouvernement s'efforce de "renouer les liens du dialogue" entre le groupe américain Kohler et français Kramer, la présidente de Région espère encore trouver une issue favorable.

Grand Besançon Métropole : pas de hausse de la fiscalité en vue pour 2021

À l'instar de la Ville de Besançon, le Grand Besançon Métropole oriente son budget de telle sorte qu'aucune augmentation d'impôts n'est prévue en 2021 malgré l'impact de la crise sanitaire. Les orientations budgétaires seront discutées ce jeudi 25 février lors du conseil communautaire du GBM. Le vote définitif se tiendra le 8 avril prochain.

Intérim à Besançon… un an après le début de la crise sanitaire

En ce moment, quels sont les secteur d'activité les plus porteurs d'emplois à Besançon ? • Un an après le début de crise de la Covid-19, nous avons rencontré David Sauvan, co-gérant de l'agence intérim Temporis à Besançon pour connaître les secteurs d'activité les plus impactés par la crise, mais aussi les secteurs les plus porteurs d'emplois. Rencontre.

Ebéniste malvoyant, Sami Dubosc veut rendre sa manufacture plus "éco-responsable" à Besançon

Sami Dubosc, à la tête de la Manufacture Dubosc & Fils à Deluz, est ébéniste et atteint d'une rétinite pigmentaire ce qui le rend malvoyant. Malgré ce handicap, l'entrepreneur pratique son métier-passion avec du matériel et un espace adapté. Il a besoin d'un petit coup pour agrandir son entreprise et la rendre plus éco-responsable, nous explique-t-il le 22 février 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.24
pluie modérée
le 26/02 à 18h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
60 %

Sondage