L2/Sochaux : l'actionnaire chinois "prêt à discuter de la vente"

Publié le 16/02/2018 - 11:44
Mis à jour le 16/02/2018 - 11:44

"Nous sommes prêts à discuter de la vente du club avec n'importe quel interlocuteur sérieux qui souhaite le racheter", affirme Li Wing Sang, le président chinois du club de Sochaux (L2), dans un entretien accordé à L'Equipe ce vendredi 16 février 2018.

capture_decran_2018-02-03_a_12.28.20.jpg
capture_decran_2018-02-03_a_12.28.20.jpg
PUBLICITÉ
  • « Nous sommes également prêts à ouvrir le capital de Sochaux », enchaîne le patron du groupe Ledus, propriétaire du club. La situation économique de Sochaux suscite beaucoup de questions et d’inquiétudes depuis son rachat par des actionnaires chinois en 2015.

Le 5 février, le club de Ligue 2 a reconnu être sous la menace d’une rétrogradation administrative de la DNCG – le gendarme financier du football français – qui demande des garanties financières pour la saison 2018/2019. En décembre 2017, la DNCG avait déjà décidé d’encadrer la masse salariale du club et de l’interdire de recruter à titre onéreux.

Dans ce contexte tendu, Li Wing Sang est-il prêt à investir plusieurs millions d’euros d’ici le mois de mai ? « Si on doit le faire, on le fera. On a toujours respecté les recommandations de la DNCG », répond-il.

« Nous avons investi 9,3 millions d’euros dans le club depuis notre arrivée. Je n’ai jamais promis que Ledus allait investir 100 millions d’euros dans Sochaux. J’avais dit, que si c’était nécessaire, je pourrais envisager de le faire, mais aucune somme d’argent, aussi importante soit-elle, ne garantit une remontée en Ligue 1 », expose le dirigeant.

En décembre, Charles Demouge, le président de l’agglomération de Montbéliard, principal partenaire du club et propriétaire du stade, avait fait part de son inquiétude face au « manque de transparence et de certitude sur l’avenir du club ».

La situation du club est incertaine après la liquidation judiciaire en août 2017 de la filiale française de la société chinoise Ledus et « la suspension de la cotation à la bourse de Hong Kong de la société Tech Pro Technology, la maison mère du groupe Ledus », expliquait-il.

Avant le match de vendredi soir contre le Havre, Sochaux était 9e de Ligue 2, à cinq points du podium.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.71
nuageux
le 16/06 à 3h00
Vent
2 m/s
Pression
1022.52 hPa
Humidité
98 %

Sondage