La BA 116 Luxeuil Saint-Sauveur accueillera un nouvel escadron de rafales en 2032

Publié le 24/06/2019 - 15:04
Mis à jour le 25/06/2019 - 10:57

En visite en Haute-Saône sur la base aérienne 116, la ministre de la Défense, Florence Parly a confirmé la pérennité du site de Luxeuil Saint-Sauveur et a annoncé l'installation d'un nouvel escadron de rafales en 2032 à la fin de la mise en service des mirages 2000-5 en 2032.

PUBLICITÉ

« La Base 116 de Luxeuil a rendez-vous avec le futur » a déclaré  Florence Parly ce lundi 24 juin 2019 à Luxeuil-les-Bains. « Croyez en ce futur, moi j’y crois » a-t-elle déclaré dans son discours. « L’organisation de notre défense a besoin de fondations solides. Elle doit pouvoir compter sur des régiments et des bases prêtes à accueillir les armées et les équipements de demain »

« Faire vivre Luxeuil »

Florence Parly

Florence Parly savait combien les inquiétudes autour de la pérennité de la BA 116 de Luxeuil étaient grandissantes sur le territoire Luxovien. Le député En marche Christophe Lejeune avait interrogé la ministre à ce sujet à l’Assemblée nationale à l’automne 2018. « je lui avais répondu que la BA 116 était susceptible d’accueillir des capacités rénovées. Et ce n’était pas une réponse de courtoisie, car je veux vous annoncer aujourd’hui que la base de Luxeuil a été choisie pour être équipée de rafales après 2030. Un premier escadron est prévu à partir de 2032… »

Membre de la commission de la défense nationale et des forces armées, le député Haut-Saônois Christophe Lejeune a salué cette annonce « très positive » qui « conforte la Base aérienne« . « Sur le territoire de Saint-Sauveur, le site s’étend sur le bassin luxovien et les militaires ont construit au fil de l’histoire une relation privilégiée avec les habitants. Cette relation singulière est aujourd’hui sanctuarisée ».

Pour Michel Raison, sénateur de la Haute-Saône, et Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, c’est « une excellente nouvelle » pour le pays de Luxeuil et pour toute la Haute-Saône. C’est pour eux « l’assurance de la pérennité à long terme d’une base sauvée de haute lutte en 2008, après l’arbitrage du président Nicolas Sarkozy au nom de l’aménagement du territoire. »

Et de conclure : « la confiance est désormais de mise pour l’avenir, ce qui n’exclut pas la vigilance et la poursuite du travail engagé depuis 2008. »

Le cabinet du Président du Département de Haute-Saône salue « le travail du députe Lejeune (LREM) » pour « défendre le site et valoriser les atouts ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.21
ciel dégagé
le 16/07 à 9h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1017.89 hPa
Humidité
59 %

Sondage