La Banque nationale suisse resserre sa politique monétaire pour la première fois depuis 2015

Publié le 16/06/2022 - 11:33
Mis à jour le 16/06/2022 - 11:34

La banque centrale suisse resserre sa politique monétaire pour la première fois depuis 2015, en relevant son taux directeur d'un demi-point tout en le maintenant en terrain négatif à - 0,25 %, afin de contrer l'inflation, annonce-t-elle jeudi.

from PxHere
 ©
from PxHere ©

"Il n'est pas exclu que de nouveaux relèvements de taux soient nécessaires dans un avenir proche pour stabiliser à moyen terme l'inflation", a prévenu la Banque nationale suisse (BNS) dans un communiqué, rompant avec la ligne qu'elle appliquait depuis plus de sept ans pour limiter la pression sur sa monnaie.

"Ce resserrement des rênes monétaires doit empêcher l'inflation de s'étendre en Suisse", a ajouté l'institution monétaire, qui a relevé ses prévisions d'inflation.

Elle table sur une hausse des prix de 2,8 % pour 2022, a-t-elle indiqué dans le communiqué, après l'avoir déjà relevée à 2,1 % en mars, et à 1,9 % pour 2023, contre 0,9 % auparavant. L'inflation en Suisse est nettement moins forte que dans la zone euro ou aux États-Unis grâce à la force du franc suisse qui, jusqu'à présent, a permis d'atténuer le renchérissement des produits importés.

Mais depuis février, elle dépasse l'objectif de la BNS qui fixe le seuil de stabilité des prix entre 0 % et 2 % et a accéléré mois après mois. En mai, elle a grimpé à 2,9 %. Sans le relèvement de taux décidé aujourd'hui, "la prévision d'inflation serait nettement plus élevée", a prévenu la BNS, qui a évoqué "une pression inflationniste accrue".

La Suisse jusqu'ici épargnée par la guerre en Ukraine

"Depuis mars, l'inflation s'est de nouveau nettement accentuée sur un large front dans de nombreux pays", a souligné la BNS face à la guerre en Ukraine, aux mesures de confinement en Chine et aux difficultés d'approvisionnement. La banque centrale suisse a maintenu sa prévision de croissance à 2,5 % pour la Suisse en 2022, la guerre en Ukraine ayant "jusqu'ici relativement peu pesé sur l'activité économique en Suisse".

Les conséquences les plus visibles sont l'augmentation des prix de l'énergie et les difficultés d'approvisionnement, a-t-elle soupesé. Mais comme à l'étranger, "des risques importants grèvent les prévisions pour la Suisse". "Une perturbation de l'approvisionnement énergétique en Europe pourrait affecter sensiblement l'économie de notre pays", a-t-elle argumenté. Ce resserrement de taux, qui s'appliquera aussi aux avoirs que doivent lui confier les banques et les institutions financières, s'appliquera à compter du 17 juin.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.44
nuageux
le 19/04 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
94 %