La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Publié le 24/01/2023 - 16:47
Mis à jour le 24/01/2023 - 17:02

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

 © Élodie R.
© Élodie R.

Malgré un contexte économique peu favorable, la Banque Populaire de Franche-Comté et Pays de l'Ain affiche "de bons résultats commerciaux et financiers". 

En 2022, la banque a financé plus de 4,3 millards d’euros de projets, le produit net bancaire est en croissance de 6% et son ratio de solvabilité s’établit à 19,3% pour un minimum requis de 10,5%. 

"Engagé sur son territoire"

Avec l’argent de leurs clients, la BP BFC finance les projets et l’accompagnement de "tous nos clients : des entrepreneurs, des artisans et commerçants, des PME, de particuliers dont les jeunes et des associations". La banque précise qu’elle collecte "principalement des ressources localement que nous prêtons essentiellement au service de projets locaux".

En tant que banque coopérative, elle accompagne et valorise la réussite de ses clients comme a tenu à le rappeler son directeur général, "on accompagne énormément de projets de réussite mais on ne le dit pas assez". La BP BFC a donc sorti un livre intitulé Neuf Talents qui rend hommage à neufs parcours de vie de clients et rappelle que la BP BFC est "liée à la réussite des talents du territoire".  

Conquérir de nouveaux clients

La BP BFC s’est fixée pour objectif de passer de 680.000 clients en 2022 à 720.000. Pour atteindre ce but, Jean-Paul Julia a rappelé l’importance de maintenir une proximité avec les clients, raison pour laquelle "aucune agence de fermera ses portes" afin de "s’adapter aux besoins des clients". Une nouvelle agence ouvrira même à Pont d’Ain. Le directeur a également insisté sur l’importance de "remettre les relations humaines au centre et redonner de la valeur à cette banque".

Reconnu garant de l’environnement (RGE), la Banque populaire accompagne ses collaborateurs et ses clients vers la transition écologique "car c’est notre métier d’optimiser les risques", a souligné Jean-Paul Julia, "le tout est de les faire comprendre à nos clients et de les accompagner pour les résoudre".

Engagements écologiques, culturels, sportifs 

La banque s’inscrit également dans des engagements non commerciaux sous forme de mécénat notamment dans le sport, la culture et l’environnement. Elle s’associe ainsi aux acteurs culturels du territoire tels que le CRIJ, l’Opéra de Dijon, la Citadelle de Besançon, la Rhodia ou encore le FRAC.

Côté sport, elle est partenaire "premium" des prochains JO de Paris 2024 et parraine deux para-athlètes dans leur préparation.

Enfin, pour ce qui est de la question environnementale, Jean-Paul Julia le reconnait volontiers "on était moins présent sur ce plan-là". C’est pourquoi la banque s’engage dès 2023 en faveur d’actions durables telles que la végétalisation de la Citadelle à travers la création de jardins, la plantation d’arbres en Haute-Saône ou encore la création d’un fonds de 15 millions d’euros sur cinq ans au profit d’investissements dans les forêts locales. 

La Banque Populaire en chiffres

  • 180 agences 
  • 600.405 clients : 583.778 clients particuliers / 96.627 clients entreprises
  • 148.482 clients sociétaires
  • 9 pôles gestion privée
  • 9 centres d’affaires entreprises
  • 16,6 milliards d’euros de crédits alloués
  • 2,08 milliards d’euros de fonds propres
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

Rejets dans les milieux naturels : dans le Doubs, 9 fromageries sur 10 respectent désormais la réglementation

Annoncé et signé à l’automne 2022, à l’initiative de Jean-François Colombet, préfet du Doubs, et de Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs, le plan rivières karstiques 2022 - 2027 est une démarche de reconquête de la qualité de l’eau des rivières du Doubs, regroupant l’ensemble des partenaires publics du département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -3.86
nuageux
le 27/01 à 6h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
94 %