Alerte Témoin

La Bourgogne peine à recruter ses vendangeurs

Publié le 31/08/2017 - 08:53
Mis à jour le 31/08/2017 - 08:54

Les viticulteurs de Bourgogne, qui viennent de donner les premiers coups de sécateur dans les vignes, peinent à recruter leurs vendangeurs, à quelques jours du gros de la récolte début septembre, a-t-on appris ce mercredi 30 août 2017 de sources concordantes

VendangesvignesBesanonraisins019.JPG
© d poirier
PUBLICITÉ

"Il y a un constat généralisé de difficulté à recruter des vendangeurs sur l'ensemble du vignoble Bourguignon", a déclaré Thomas Nicolet, directeur de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB), même s'il reconnaît qu'il est difficile de chiffrer le phénomène.

Un durcissement des règles d'hébergement des vendangeurs

Les vignerons expliquent notamment cet embarras par un durcissement des règles d'hébergement des vendangeurs: "De moins en moins de viticulteurs sont en mesure de loger et nourrir leurs vendangeurs", regrette Claude Chevalier, président délégué du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne. "Les normes pour loger quelqu'un pendant huit jours pour vendanger sont les
mêmes que pour loger quelqu'un à l'année", tempête-t-il.

Pour les vendanges dans son domaine de Ladoix-Serrigny, en Côte-d'Or, les premières annonces ont été déposées sans hébergement, sans succès. Mais dès qu'il a proposé ses quatre chambres aux vendangeurs, 300 candidatures ont afflué, pour 40 travailleurs nécessaires.

"La dernière fois que nous avons connu une telle difficulté, c'était en 2006-2007, juste avant la crise économique", selon M. Nicolet, du CAVB, qui estime que, paradoxalement, les vendanges sont aussi moins prisées en raison de la "reprise économique".

"Les autres années, on refusait des gens"

"C'est un boulot assez physique, qui n'est pas trop à la mode", ajoute Nicolas Ferrari, viticulteur à Irancy, dans l'Yonne. A quelques jours du début des vendanges, il lui manque toujours 10 vendangeurs sur 30. "On essaie, comme tous les ans, de faire marcher le bouche-à-oreille, mais
nous avons aussi mis des annonces sur Facebook et Le Bon Coin." L'an prochain "il faudra s'y prendre plus tôt", anticipe le vigneron, qui a été pris par surprise: "les autres années, on refusait des gens".

S'il partage l'idée que l'absence d'hébergement est un problème, il dénonce aussi les conditions moins avantageuses des contrats saisonniers et la peur, fréquemment avancée par des demandeurs d'emploi, de se retrouver sans leur allocation pour un contrat court. En attendant, "la convivialité, l'ambiance des vendanges s'est un peu dégradée", regrette-t-il.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Création d’un parc naturel régional du « Doubs horloger »

Au lendemain du quatrième Conseil de défense écologique (CDE)Sibeth Ndiaye la porte - parole du Gouvernement se rend ce jeudi 13 février 2020 dans le Doubs. Elle se rendra notamment sur le site du nouveau parc régional du Doubs Horloger, qui contribuera à atteindre l’objectif de 30% d’aires protégées sur terre d’ici 2022…

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Hôtel-spa **** Les Rives Sauvages : de nombreuses promotions en mars et avril 2020 !

Envie de quelques jours de détente ? Besoin de se ressourcer ? En ce moment, l'Hôtel-spa**** Les Rives Sauvages casse les prix de ses suites pour la période mars-avril 2020 (hors week-ends et dimanche de Pâques) ! L'occasion de s'octroyer quelques jours au calme de profiter du spa de cet hôtel plein de charme et des nouveautés de l'établissement…

Les cinq premiers « emplois francs » du Doubs signés dans un nouveau restaurant de Besançon

Le préfet du Doubs et des représentants de Pôle Emploi ont annoncé vendredi 7 février 2020 la signature de cinq premiers "emplois francs" dans le Doubs dans le restaurant O'Tacos qui ouvrira prochainement à Besançon. Les "Emplois Francs", qu'est-ce que c'est ? Réponse…

Ne manquez pas les Samedis Piétons à Besançon et gagnez des Bezac kdo !

Le rendez-vous incontournable des Samedis Piétons revient au centre-ville de Besançon en 2020 avec des nouveautés, mais aussi l'offre parking à 1€, plus d'une centaine de commerçants de cœur et bien sûr l'opération Les Bons Pas pour bénéficier de chèques Bezac Kdo ! Prochain rendez-vous : le 8 février…

« Entreprendre et voter » : soirée-débat à la CCI du Doubs avec les candidats à l’élection municipale de Besançon 

Après s'être présentés tour à tour devant 200 chefs d'entreprise présents à la CCI du Doubs, les candidats à l'élection municipale de Besançon ont évoqué ce vendredi 7 février 2020 leurs projets sur le plan économique.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.53
couvert
le 17/02 à 3h00
Vent
5.61 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
72 %