La chrysanthème, toujours la reine des fleurs de la Toussaint ?

Publié le 29/10/2023 - 08:31
Mis à jour le 24/10/2023 - 16:40

Fleur de la Toussaint, la chrysanthème a subi quelques déboires en raison des conditions climatiques de ces derniers mois. David, gérant des Pépinière bisontines nous en parle à quelques jours de la fête catholique.

Une pénurie de chrysanthèmes cette année ? ”Non”, nous répond fermement David Dussert, ”mais il y a du retard dans les livraisons, soit 10 jours de retard à cause du beau temps”.

On pourrait croire que les fleurs, de manière générale, préfèrent le soleil et la chaleur pour s’épanouir… Ce n’est pas le cas de la chrysanthème. 

C’est une plante à jour court, ça veut dire qu’il ne faut pas beaucoup de lumière pour que le bouton puisse s’ouvrir, c’est pour ça que c’est une plante que l’on trouver à cette période de l’année”, explique le pépiniériste. Le mois de septembre ayant été lumineux, chaud et sec, les boutons des chrysanthèmes ne se sont donc pas ouverts, ils souffrent donc d’un problème de floraison au niveau national, mais pas de pénurie à l’horizon.

© Alexane Alfaro

Malgré tout, un avantage à cette floraison tardive : ”les chrysanthèmes vont durer plus longtemps cette année”, affirme David, ”sauf si ça gèle la semaine prochaine, mais la floraison va durer plus longtemps.”

Chrysanthèmes VS compositions florales ?

Si la chrysanthème est la fleur incontournable sur les tombes des cimetières, elle est depuis quelques années en concurrence avec d’autres fleurs qui tiennent également le coup en automne. ”Pour la Toussaint, on voit que les gens préfèrent de plus en plus les compositions”, constatent David, ”la chrysanthème reste quand même dans les choix, mais les gens veulent du composé parce que ça dure plus longtemps, ça tient l’hiver, on les remplace au printemps si elle ont crevé, mais ça tient bien.”

Dans les compositions, le pépiniériste met principalement des plantes vivaces ou bi-annuelles comme de la bruyère, des pensées ou des cyclamens qui résistent bien l’hiver.

© Alexane Alfaro

Côté prix, on note une différence entre les deux choix : compter entre 7 et 15€ pour les chrysanthèmes et de 10 à plus de 50€ pour les compositions florales.

Infos +

La période de la Toussaint représente 20% du chiffre d’affaires annuel des Pépinières bisontines. ”On a une clientèle fidèle et on constate que le premier public à venir chercher des chrysanthèmes est un public d’un certain âge et en dernière minute, les clients sont plus jeunes”, observe le gérant.

  • Les Pépinières bisontines sont ouvertes du lundi au dimanche y compris le 1er novembre.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.93
ciel dégagé
le 24/06 à 12h00
Vent
5.57 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
56 %