Nomination de Fannette Charvier à la présidence du Conseil national de la culture scientifique, technique et industrielle

Publié le 09/05/2021 - 09:45
Mis à jour le 09/05/2021 - 09:48

La ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a présenté la feuille de route d’un travail mené entre sciences, recherche et société ce 8 mai 2021 au Muséum National d’Histoire Naturelle.

 © Fannette Charvier
© Fannette Charvier

Instance consultative placée auprès des ministres en charge de la Recherche et de la Culture, le CNCSTI a été créé en 2012 avec pour principales missions de participer à l'élaboration puis au suivi d'une stratégie nationale en matière de développement de la culture scientifique, technique et industrielle. Frédérique Vidal et Roselyne Bachelot ont pris la décision de nommer Fannette Charvier présidente de ce Conseil.

Une feuille de route déterminée

La "feuille de route" de la ministre reprend les orientations contenues dans le rapport annexé de la loi de programmation de la recherche adoptée en novembre dernier, proposées par le ministère et enrichies par les parlementaires (plus d'une dizaine de mes amendements avaient ainsi été adoptés).

"Aujourd’hui, c’est le top départ pour leur application concrète", précise dans un communiqué la députée Fannette Charvier.

Et d'ajouter : "C’est un honneur pour moi de travailler sur un sujet ô combien important dans la crise de rationalité de l’espace public démocratique que nous traversons et de contribuer à transformer notre société de la communication en société de la connaissance".

"La culture scientifique doit venir comme un outil pour développer son esprit critique"

Selon la députée du Doubs, l'enjeu est de taille : "La culture scientifique doit venir comme un outil pour développer son esprit critique et donc sa liberté intellectuelle. Pour contrer les canulars, les fausses informations, les théories du complot et les doctrines dénialistes qui circulent abondamment et qui font de plus en plus d’adeptes dans une société en crise de confiance", précise-t-elle.

Dès la semaine prochaine, Fanette Charvier explique qu'elle contactera les membres du Conseil national et ira à la rencontre des acteurs de la CSTI (professionnels, associatifs, institutionnels...) dans les territoires afin de "dresser un premier bilan de la stratégie nationale de 2017" et  "discuter des initiatives locales qui marchent, ainsi que pour soutenir les structures dans leur réouverture au public à partir du 19 mai".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.76
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
100 %

Sondage