La mobilisation continue à la fac de lettres

Publié le 28/11/2016 - 14:28
Mis à jour le 28/11/2016 - 16:25

Après la mobilisation des 22 et 24 novembre dernier, et toujours préoccupés par l’avenir de l’université de Franche-Comté, les syndicats appellent à la mobilisation pour une nouvelle assemblée générale mardi 29 novembre 2016.

manifestationfacdelettresbesanon003.JPG
© damien poirier
PUBLICITÉ

C’est un appel intersyndical à la mobilisation de toute l’UFC qui est lancé pour une nouvelle assemblée générale mardi 29 novembre 2016 à midi (amphithéâtre Donzelot), afin de définir les suites de l’action. De l’avis des syndicats, les deux dernières assemblées générales des 22 et 24 novembre ont été « un véritable succès« . Et la pétition en ligne « pour une université de proximité, pluridisciplinaire et de qualité » a dépassé les 6.500 signatures.

Après l’occupation du siège de l’université le 22 novembre par des étudiants et enseignants, la direction de l’université a reçu les responsables des formations menacées. « Coup de théâtre, les 4 formations sont maintenues, la diminution du nombre de semaines d’enseignement en L1 et L2 est refusée« , constatent les divers syndicats. « En revanche, l’UFR est sommée de rester dans les limites budgétaires imposées qui ont conduit à envisager ces mesures« , nuancent-ils.

C’est pour les syndicats « un recul tactique et de façade du président, consistant à tout faire reposer sur la direction de l’UFR SLHS (Sciences du langage, de l’homme et de la société) et, in fine, sur les collègues eux-mêmes. La situation est mathématiquement et matériellement impossible : ils doivent trouver eux-mêmes des solutions au manque de moyens. » Ils appellent à poursuivre la mobilisation avec cette nouvelle assemblée générale, mardi 29 novembre, pour définir les suites de l’action.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.