Alerte Témoin

La pauvreté en Bourgogne Franche-Comté : 10 secteurs ont un taux de pauvreté supérieur à la moyenne

Publié le 04/01/2019 - 13:20
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:12

Le chiffre du mois de l'INSEE •

Les bassins de vie ruraux de Franche-Comté sont globalement moins marqués par la pauvreté que ceux de la moitié ouest de la grande région selon une étude de l'INSEE Bourgogne Franche-Comté parue fin 2018. Dix seulement ont un taux de pauvreté supérieur à la moyenne de la région, contre trente en Bourgogne. Parmi ces dix, quatre seulement affichent une forte surmortalité.

arrêté mendicité
arrêté anti mendicité besançon
PUBLICITÉ

Cette situation favorable ne doit pas masquer la situation particulière de la Haute-Saône. Le département concentre l'essentiel des bassins de vie ruraux pauvres de Franche-Comté, neuf sur dix. Deux d'entre eux, ceux de Jussey et de Saint-Loup-sur-Semousse, figurent parmi les bassins de vie les plus en difficulté de toute la grande région.

Le bassin de vie de Jussey a le taux de pauvreté monétaire le plus élevé de tous les bassins de vie ruraux de Bourgogne-Franche-Comté : 19,7%, contre 13,2 % tous bassins de vie confondus. L'indice de mortalité y est de 117, pour une moyenne régionale de 103 et un moyenne nationale établie à 100. Une surmortalité très élevée, d'autant que l'indice de mortalité efface les effets de structure selon l'âge et le sexe, dans un département particulièrement âgé. Le bassin de vie de Saint-Loup-sur-Semousse a quant à lui un taux de pauvreté de 18,5 % et un indice de mortalité de 112.

Dans ces deux bassins de vie pourtant, l'accessibilité aux médecins généralistes est plutôt bonne : 3,9 consultations potentielles en moyenne par habitant et par an à Jussey, 3,5 à Saint-Loup-sur-Semousse. Pour comparaison, la moyenne régionale tous bassins de vie confondus est de 3,7. Cela interroge d'autant plus sur l'état de santé dégradé de la population.

Infos +

(Texte et données : INSEE Bourgogne Franche-Comté)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La recette des beignets de Mamie Rolande

Mardi 25 février 2020 : c'est "Mardi Gras". C'est l'heure des beignets (ou bugnes). Rolande Barthod-Malat est une grand-mère bisontine, née à Aubonne en 1937 qui "aime gâter" ses petits-enfants ! Chaque année, elle respecte les périodes pendant lesquelles elle fait des crêpes, des gaufres, des galettes, etc. Elle nous livre sa recette de beignets de carnaval qu'elle propose à sa famille depuis plus de 40 ans…

Quelle place les grands-parents prennent-ils dans les familles du Doubs ?

L'UDAF (union départementale des associations familiales) du Doubs vient de publier ce 24 février 2020 une étude sur le rôle des grands-parents dans le département du Doubs. Cette dernière a été menée par l'observatoire de la famille en partenariat avec caisse nationale des allocations familiales et l’union nationale des associations familiales

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.28
légères chutes de neige
le 26/02 à 21h00
Vent
3.54 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
94 %

Sondage