La pauvreté en Bourgogne Franche-Comté : 10 secteurs ont un taux de pauvreté supérieur à la moyenne

Publié le 04/01/2019 - 13:20
Mis à jour le 04/01/2019 - 13:31

Le chiffre du mois de l'INSEE • Les bassins de vie ruraux de Franche-Comté sont globalement moins marqués par la pauvreté que ceux de la moitié ouest de la grande région selon une étude de l'INSEE Bourgogne Franche-Comté parue fin 2018. Dix seulement ont un taux de pauvreté supérieur à la moyenne de la région, contre trente en Bourgogne. Parmi ces dix, quatre seulement affichent une forte surmortalité.

arrêté mendicité
arrêté anti mendicité besançon
PUBLICITÉ

Cette situation favorable ne doit pas masquer la situation particulière de la Haute-Saône. Le département concentre l’essentiel des bassins de vie ruraux pauvres de Franche-Comté, neuf sur dix. Deux d’entre eux, ceux de Jussey et de Saint-Loup-sur-Semousse, figurent parmi les bassins de vie les plus en difficulté de toute la grande région.

Le bassin de vie de Jussey a le taux de pauvreté monétaire le plus élevé de tous les bassins de vie ruraux de Bourgogne-Franche-Comté : 19,7%, contre 13,2 % tous bassins de vie confondus. L’indice de mortalité y est de 117, pour une moyenne régionale de 103 et un moyenne nationale établie à 100. Une surmortalité très élevée, d’autant que l’indice de mortalité efface les effets de structure selon l’âge et le sexe, dans un département particulièrement âgé. Le bassin de vie de Saint-Loup-sur-Semousse a quant à lui un taux de pauvreté de 18,5 % et un indice de mortalité de 112.

Dans ces deux bassins de vie pourtant, l’accessibilité aux médecins généralistes est plutôt bonne : 3,9 consultations potentielles en moyenne par habitant et par an à Jussey, 3,5 à Saint-Loup-sur-Semousse. Pour comparaison, la moyenne régionale tous bassins de vie confondus est de 3,7. Cela interroge d’autant plus sur l’état de santé dégradé de la population.

Infos +

 

(Texte et données : INSEE Bourgogne Franche-Comté)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Témoignage : « Je veux être libre et décider de ma mort »

VIDEO • Quel comportement le corps médical doit-il avoir en face d'une personne en fin de vie ou "prisonnière de son corps" ? Peut-on choisir de mourir dans la dignité ? Que dit la loi ? Séverine Arnaud, représentante départementale de l'association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) du Doubs, nous explique sa vision des choses.

« Ça suffit ! » : le maire de Besançon appelle au rassemblement contre l’antisémitisme  

Les partis politiques ont lancé un appel à la mobilisation contre l’antisémitisme. Ce grand rassemblement est prévu mardi 19 février 2019 à 19 heures, partout en France. Le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, appelle au rassemblement silencieux de tous les citoyens mardi, à 19 heures, sur l’esplanade des Droits de l’Homme.

L’Adapei du Doubs s’invite dans le Grand débat national…

À l'occasion du Grand Débat national mené depuis le 15 janvier 2019 dans toutes les communes de France, l'Adapei du Doubs souhaite faire partie du paysage politique et invite au débat sur des questions de citoyenneté et plus précisément sur la place accordée aux personnes en situation de handicap. Plusieurs dates sont prévues dans le département.

Contrôle du réseau électrique du Doubs : un hélicoptère survolera les lignes en basse altitude ces prochains jours…

A partir du 12 février 2019, Enedis organise un survol en hélicoptère des lignes électriques de 182 communes du Doubs dont Besançon et plusieurs communes du Grand Besançon. L’objectif de cette opération : contrôler le réseau afin d’éviter d’éventuelles pannes électriques et ainsi diminuer le temps de coupure des clients.

Internet : 100% des logements et des locaux « raccordables » en fibre optique fin 2020 dans le Grand Besançon

Une convention sur le déploiement de la fibre optique dans le Grand Besançon (sur la zone AMII - ancien périmètre de l'agglomération soit 59 communes) a été signée le 6 février 2019 à la préfecture du Doubs concernant la programmation et le suivi du déploiement de la fibre optique sur l’agglomération. Déjà 45.600 logements et locaux sont "raccordables" dans 59 communes, soit 48 % des logements.

Délinquance dans le Doubs : une hausse de plus de 40% des violences sexuelles en 2018

Comme chaque année, la préfecture du Doubs établit un bilan de la délinquance dans le département. Ce jeudi 7 février 2019, le préfet Joël Mathurin, entouré des procureurs de Besançon et Montbéliard ainsi que des gendarmes et policiers, a commenté les chiffres de 2018…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.36
ciel dégagé
le 19/02 à 3h00
Vent
4.41 m/s
Pression
997.9 hPa
Humidité
79 %

Sondage