La Pension : un nouveau restaurant entre cabinet de curiosité et surprise culinaire...

Publié le 22/05/2018 - 11:33
Mis à jour le 23/05/2018 - 09:58

Après avoir déménagé du 18 au 22 rue Bersot à Besançon en lieu et place de l’ex restaurant Barthot, ‘La Pension’ a rouvert ses portes le 11 mai 2018. Elle est passée de 40 à plus de 80 places assises avec une terrasse et un aquaponie…

Un long couloir mène à la grande salle du restaurant. Une belle véranda laisse filtrer la lumière, la cuisine ouverte est à gauche. Elle laisse paraître la salle de maturation qui bichonne les viandes "venant de petits éleveurs et producteurs", tient à préciser Raphaël Roulin.

Un cabinet de curiosité

La salle est décorée de couleurs et d'objets à la manière d'un cabinet de curiosité. Le fenouil emplit la pièce, un scorpion est figé dans un cadre, une carte du monde attend ses futurs voyageurs. Autre surprise lorsqu'on traverse la pièce : un aquaponie se trouve sous vos pieds, visible à travers une vitre de verre.
Ce système est conçu pour s'auto suffire, et alimenter les plantes grâce aux déjections des poissons. À la manière d'une petite partie de forêt, quelques perruches vous regardent, accrochées aux branches des plantes vertes jouxtant les herbes aromatiques. 

Une cuisine singulière

En plus d'une décoration digne des romans d'aventures, la cuisine de Raphaël Roulin se veut libre d'expression et de surprises :"je cherchais un moyen d'expression dans lequel il n'y avait aucune limite", explique-t-il en regardant sa compagne Violette Girardot, gérante du restaurant. "Je pars du principe que l'on doit s'éclater en cuisine pour que les clients s'amusent". 

Ainsi, les clients peuvent goûter des assemblages terre-mer tels que des ris de veau et leur crème d'araignée de mer… Le couple souhaite cependant rester accessible à tout le monde : "il est possible de manger du homard comme des coques, du turbot ou du tartare de veau". 

Info +

La Pension 

  • 22 rue Bersot à Besançon (anciennement restaurant Barthot)
  • De nouveaux plats en cuisine moléculaire sont à venir
  • Horaires : du lundi midi au samedi soir (fermé le mercredi et dimanche)
  • 03 81 53 15 04
  • Prix entre 12 euros (plat) le midi à 35 euros le soir (homard)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« France 2030 » : 40 millions d’euros pour accompagner des projets stratégiques en Bourgogne Franche-Comté

Ce lundi 3 octobre, en présence du secrétaire général pour l’investissement en charge de "France 2030", Bruno Bonnell, le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, Fabien Sudry, et la présidente de Région, Marie-Guite Dufay, ont signé, aux côtés de Bpifrance et de la Banque des Territoires, la convention régionalisée du plan "France 2030", qui mobilise 1 milliard d’euros de fonds publics à l’échelle nationale et 42 millions d’euros pour le territoire de Bourgogne-Franche- Comté, selon un principe de parité : 1€ investi par l’État pour 1€ investi par la Région.

Crise énergétique : dès ce lundi, France Télévisions va diffuser une météo de l’électricité

Face à la crise énergétique, France Télévisions s'est engagé à sensibiliser les Français sur les gestes à mettre en oeuvre pour éviter les coupures d'électricité cet hiver, en relayant notamment Ecowatt, la météo de l'électricité, dès ce lundi 3 octobre sur ses antennes.

Trois dolois créent une nouvelle plateforme pour vendre et acheter des fruits et légumes… sans être un professionnel

Après deux années de travail, Oly a vu le jour ce mois de septembre 2022 dans le paysage franc-comtois. Il s’agit d’une plateforme créée par trois jeunes dolois, Rémi Vandelle, Théo Reffay et Adrien Berthenet, permettant de vendre et d’acheter des fruits, des légumes et des produits travaillés sans pour autant être primeur ou épicier.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.94
ciel dégagé
le 05/10 à 0h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
96 %

Sondage