La poissonnerie Gobin, une institution depuis 1910 à Besançon

Publié le 06/10/2023 - 09:00
Mis à jour le 21/12/2023 - 09:48

COMMERÇANT BEZAC KDO • Elle est installée depuis 113 ans place de la Révolution à Besançon. La poissonnerie Gobin est une des plus vieilles institutions de la ville. Julien, le responsable de l’établissement, représente la cinquième génération… C’est notre Bezac Kdo du mois d’octobre 2023.

Pour rappel, ce dispositif est initié par l’Office du Commerce et de l’Artisanat de Besançon. Il permet aux commerces qui le souhaitent de faire bénéficier leurs client(e)s de chèques cadeaux.

C’est tout sourire que Julien, vêtu d’un tablier bleu floqué "Gobin" nous reçoit ce mercredi. Plusieurs passants le saluent, il est incontestablement le poissonnier de la boucle (le commerce "Aux poissons de mer", situé dans les Halles Beaux-Arts, est également géré par la maison Gobin).

De père en fils depuis cinq générations

"Tout est parti de l’ostréiculture", explique Julien Gobin. "La première génération est venue de Charente-Maritime pour commercialiser ses huîtres à Besançon".

D’autres ostréiculteurs se sont ensuite joints au projet. Le temps est passé et le magasin est resté spécialisé dans la vente d’huîtres. Lors de la reprise des grands-parents de Julien, ces derniers proposaient des huîtres devant le magasin et des fleurs à l’intérieur.

L’évolution du magasin

La famille Gobin a ensuite voulu étendre son activité et a dédié l’entièreté de la boutique à la commercialisation du poisson. "Nous travaillons toujours avec les ostréiculteurs de Charente-Maritime et notamment la "Marennes-Oléron(mais aussi quelques huîtres de Bretagne). "Le poisson, lui, vient de Boulogne-sur-Mer", précise Julien, qui a repris la poissonnerie en 2017 après s’être formé au métier pendant deux ans à Rungis. Ce dernier, l’a connu toute sa vie, plus jeune, il venait aider son père à la poissonnerie lors des fêtes.

Du poisson commandé la veille pour le lendemain

Ce qui fait aussi la renommée de la poissonnerie ? La fraîcheur de ses produits. "Nous pouvons contacter nos fournisseurs la veille et nous recevoir les produits le lendemain", explique Julien. "Ils savent quelle qualité nous attendons".

Les clients pourront donc trouver : du dos de lieu noir, du maquereau, des crevettes, du saumon, des filets d’espadon, de la truite blanche ou encore de l’encornet… Le tout sans oublier les escargots frais (eh oui !) ainsi que d’autres produits tels que des soupes, des rillettes, de la truite fumée de Bonnevaux ou encore du haddock.

Une petite recette pour la route ?

L’astuce de Julien : Etant donné que c’est bientôt la période des moules, Julien vous propose de faire pour le diner "une belle cassolette de moules marinières" : "Gardez le bouillon de ces dernières et plongez-y un poisson blanc tel que le cabillaud, le colin ou encore l’aiglefin. Servez cela avec des petits légumes. Un délice…"

Autre petite astuce : si vous ne savez pas quoi faire des coquilles des huîtres et que vous avez des poules, "donnez-leur !" conseille Julien, elles en raffolent…

©

Infos +

Poissonnerie Gobin, 20 Place de la Révolution à Besançon

  •  03 81 81 39 23
  • Horaires d’ouverture : du mardi au samedi de 8h00 à 12h30 et de 15h00 à 19h00.
  • Le panier moyen est estimé à 20 euros en boutique (pour un filet de lieu, comptez environ 5 euros).
  • Des huîtres à la douzaine de 10,8 € (variété "Fine de Claire") à 28,8 € (variété "Spéciale de Claire").
Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Diffusion des JO en terrasse à Besançon : l’UCB appelle à une réglementation durable…

Comme nous vous l’annoncions dans un article ce jeudi 25 juillet 2024, la Ville de Besançon a décidé de suspendre l’interdiction de l’installation d’écrans en extérieur pendant la durée des Jeux olympiques et paralympique. L’Union des commerçants de Besançon salue cette décision et appelle à une réglementation durable.

Volte-face : les bars de Besançon pourront finalement diffuser les Jeux olympiques de Paris !

EXCLUSIVITÉ • Suite aux polémiques autour de la diffusion des JO sur les terrasses bisontines, nous avons contacté la Ville de Besançon. Abdel Ghezali, premier adjoint en charge des Sports, a affirmé que la mesure interdisant l’installation d’écrans en extérieur serait suspendue dès vendredi 26 juillet 2024, et cela, jusqu’à la fin des épreuves sportives. Cela inclut également les Jeux paralympiques.

Après l’effondrement karstique, des commerçants de la rue de Vesoul impactés par les travaux de la piste cyclable…

C’en est trop pour plusieurs commerçants de la rue de Vesoul à Besançon ce lundi 22 juillet 2024… Une tranchée a été creusée pour créer la voie cyclable mais condamne l’accès à plusieurs magasins de la zone… Pour rappel, la rue a rouvert le 28 juin après quatre mois de fermeture suite à l’effondrement karstique.

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.44
nuageux
le 25/07 à 18h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
57 %