Coup d’accélérateur de la Poste sur les véhicules électriques en Franche-Comté

Publié le 07/09/2012 - 12:09
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:26

Karine Théa, Directrice du Courrier de Franche-Comté,  a remis ce vendredi matin les clés de 13 Kangoo ZE électriques et 7 Quadéos électriques à la plateforme de préparation et de distribution du courrier à Besançon. La Poste Franche-Comté appararaît comme une région pionnière en terme de développement durable puisqu’elle avait déjà lancé en 2008  le Veltop, un vélo électrique.

du jaune… et du vert !

Un projet de développement durable

En lançant  20 véhicules électriques (13 kangoo et 7 quadéos) en circulation à Besançon, la Poste souhaite donner une image de modernité à ses clients. Le groupe représente aujourd’hui 1% des émission de CO2 dans l’atmosphère et l’entreprise souhaite réduire de 20% ces émissions d’ici trrois ans. Ainsi, la Poste prévoit la mise en circulation de 10 000 voitures électriques sur l’ensemble de l’hexagone d’ici fin 2015. La Franche-Comté, qui apparaît comme une région pionnière dans la mise en service de ce type de véhicule, peut se féliciter d’être une des régions qui possède aujourd’hui le plus de véhicules électriques à La Poste.

"Améliorer le quotidien de nos facteurs"

Ces véhicules électriques fonctionnent simplement : pas de boîte de vitesse, juste une pédale d’accélérateur et de freins, un moteur et une batterie. « La batterie coûte plus chère que la voiture et constitue de loin l’élément le plus fragile de la voiture » explique le concessionnaire. Elle possède une autonomie de 120 km, suffisant pour une tournée quotidienne de 60 km, et se recharge en 1h30, la nuit en général. "Tous les facteurs qui ont essayé ces véhicules sont unanimes. Ils les trouvent confortables, maniables à la conduite et plutôt nerveux, non poussif dans les montées, très silencieux et surtout non polluants".explique la Directrice du Courrier de Franche-Comté, Karine Théa.« On veut donner une image écologique avec ces voitures mais on souhaite aussi améliorer le quotidien de nos facteurs. Le bien-être du personnel, nous y tenons beaucoup ». 

Aujourd’hui 2500 à 3000 voitures éléctriques de particulier circulent en France. Ces chiffres devraient exploser dans les mois à venir d'autant plus que le gouvernement a décidé de passer le bonus écologique à  7000 euros pour tout achat de ce type de véhicule. 

 Y aura t-il assez de batterie ?

Le seul problème reste l’autonomie de la batterie. Cette autonomie est très variable selon le dénivelé du parcours ou la température. S'il il y a beaucoup de montées sur le trajet, la batterie se décharge plus vite. S'il fait froid aussi. L'autonomie chute avec la baisse des températures et peut-être facilement divisée par deux en cas de  températures négatives. Attention à la panne cet hiver !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.63
couvert
le 16/06 à 15h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
81 %