Alerte Témoin

La saucisse de Morteau de Jean-Louis Amiotte reçoit l'or à Paris

Publié le 10/03/2016 - 11:46
Mis à jour le 10/03/2016 - 17:33

Le Concours général agricole de Paris est venu récompenser d'une médaille d'or et d'une médaille d'argent la maison Amiotte et la marque Morteau Saucisse dans la catégorie charcuterie saucisses à cuire fumées, gros hachage / saucisse de Morteau IGP.

sare.jpg
Les produits de la marque Jean-Louis Amiotte et Morteau Saucisse ont été primés au salon de l'agriculture 2016 à Paris. © dr

Savoir-faire du haut-Doubs

"Pour Carole Amiotte, aucun doute, c’est bien le fumage des salaisons qui fait toute la différence. Car aujourd’hui encore, l’entreprise Jean-Louis Amiotte fume lentement toutes ses saucisses de Morteau dans des "tuyés", ces grandes cheminées typiques du Haut-Doubs, selon un savoir-faire gastronomique unique au monde", écrit la maison Amiotte dans un communiqué. Un fumage traditionnel au sapin des montagnes qui lui vaut aujourd'hui la plus haute distinction.

La marque franc-comtoise Morteau Saucisse a également décroché une jolie médaille d’argent dans la catégorie "charcuterie - saucisses à cuire fumées, gros hachage / saucisse de Morteau IGP".

À noter qu'un livre intitulé "30 recettes incontournables selon Jean-Louis Amiotte" est à découvrir en kiosque à partir du mois de mars, pour bien accomoder la saucisse dans votre assiette.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     26.93
    partiellement nuageux
    le 06/08 à 15h00
    Vent
    3.54 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    40 %

    Sondage