La Ville de Besançon travaille à être une meilleure terre d’accueil pour les réfugiés

Publié le 04/11/2021 - 14:00
Mis à jour le 04/11/2021 - 08:15

La Ville de Besançon souhaite signer avec l’Etat un contrat territorial d’accueil et d’intégration des réfugiés (CTAIR). Ce dernier permettra de mieux répondre aux besoins des personnes arrivant sur le territoire. Cet axe sera soumis au vote lors du Conseil municipal de Besançon ce jeudi 4 novembre 2021.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Au 30 juin 2021, la Ville de Besançon comptait 146 personnes bénéficiaires de la protection internationale et 213 personnes, primo-arrivants signataires d’un contrat d’intégration républicaine (CIR). Au total sur l’année 2021, les deux catégories devraient représenter 500 personnes à Besançon.

Pilotés par la Délégation Interministérielle à l'Accueil et à l'intégration des Réfugiés (DIAIR), les contrats territoriaux d’accueil et d’intégration (des réfugiés) CTAI(R)) sont signés conjointement par des collectivités territoriales et les préfectures afin de mettre en œuvre des actions concrètes à l’attention des personnes bénéficiaires de la protection internationale et des primo-arrivants.
La Ville de Besançon a manifesté le souhait de s'engager dans cette démarche de contractualisation avec l'Etat.

  • Ce contrat s'inscrit sur une période d'un an renouvelable et une enveloppe de 150.000 € est allouée par l'Etat pour l’ensemble de ce nouveau dispositif.

Plusieurs objectifs sont portés à travers ce contrat :

  • La prise en charge de la santé mentale dans le cadre du parcours de santé des migrants, et du développement d’une offre d'accompagnement spécialisée notamment dans la prise en charge des psychotraumatismes.
  • La jeunesse afin de développer la connaissance de leurs droits, les faire participer à la vie de la Cité à travers des parcours de découverte d'activités.
  • Le logement et l’articulation avec l’ensemble des dispositifs concourant à l’approche "Logement d’abord".
  • L’accès à la culture des primo-arrivants en facilitant la mobilisation des outils d’appropriation culturels et en accueillant les artistes issus de l'immigration dans une volonté de développer l'interculturalité.
  • L'insertion professionnelle des étrangers primo-arrivants afin de pourvoir des filières professionnelles pour les emplois en tension sur la Ville.

Quelle est la différence entre une personne bénéficiaire de la protection internationale et un primo-arrivant ?

Un primo-arrivant est un étranger en situation régulière vis-à-vis du droit au séjour. Il est signataire d’un contrat d’intégration républicaine (CIR) à l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Il s’engage donc dans un parcours d’intégration républicaine. Ils sont considérés comme "primo-arrivants" durant les cinq premières années de leur installation en France.

Les bénéficiaires de la protection internationale (réfugiés victimes de persécution qu’atteinte aux droits et protégés subsidiaires risquant la peine de mort, la torture…) s’inscrivent dans ce cadre général et sont également destinataires d’actions spécifiques visant à faciliter leur intégration en prenant en compte leurs vulnérabilités particulières.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Dernière ligne droite du programme « Plantons des haies ! » en Bourgogne Franche-Comté 

"Plantons des haies !", programme du plan France Relance engagé par l’État, entre dans sa dernière ligne droite cet été 2022. Ce programme du gouvernement soutient financièrement et administrativement les plantations en terres agricoles depuis juillet 2021. Les structures d’appui retenues pour faire partie du programme accompagnent techniquement les bénéficiaires dans la plantation des haies et d’arbres en intraparcellaires.

Bouchons sur l’autoroute des vacances : comment occuper les enfants dans la voiture ?

Bison Futé annoncé un samedi 30 juillet « noir » sur les routes en raison du fameux chassé-croisé entre les juilletistes et les aoûtiens. Il va falloir s’armer de patience dans les bouchons, ce qui n’est loin d’être facile… surtout quand on a des enfants à l’arrière impatients. Voici quelques conseils pour les occuper.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.59
légère pluie
le 14/08 à 21h00
Vent
0.85 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
93 %

Sondage