L'Assemblée nationale améliore l'aide aux parents d'enfants lourdement malades

Publié le 28/11/2020 - 08:25
Mis à jour le 26/11/2020 - 15:12

Unanime, l’Assemblée nationale a voté cette semaine  en première lecture un dispositif améliorant l’aide aux parents d’enfants souffrant d’une pathologie grave, pour qu’ils puissent rester plus longtemps à leurs côtés si nécessaire.

© dp  ©
© dp ©

En mai dernier, le Parlement avait également adopté, par un ultime vote à l’unanimité de l’Assemblée, une proposition de loi centriste prévoyant de porter le congé pour deuil d’enfants à 15 jours ouvrés. Mais ce texte UDI-Agir avait initialement été repoussé, en raison du coût supporté par les entreprises, ce qui avait provoqué une vague d’indignation

Une proposition de loi à cet effet, présentée par Paul Christophe (Nord) du groupe Agir ensemble, a été adoptée dans le cadre d'une journée de "niche" réservée à son groupe, allié de la majorité. Le texte doit désormais passer devant le Sénat.

Le dispositif actuel prévoit 310 jours de congés de présence parentale (CPP) et d'allocation journalière de présence parentale (AJPP), dans la limite d'une durée de trois ans. Ce droit à 310 jours de CPP et d'AJPP peut être renouvelé en cas de rechute ou de récidive de la maladie, après la période de trois ans.

Pour répondre à certaines situations - en particulier les familles dont les enfants sont atteints d'un cancer - la proposition ouvre la possibilité, sous certaines conditions, de renouveler le versement de l'allocation pour un maximum de 310 jours et pour trois ans, sans attendre le terme de la première période de trois ans.

Cette mesure doit permettre ainsi d'ouvrir des droits à CPP et AJPP sur une période de 620 jours continue, ce qui "améliorera notablement non seulement la situation des familles dont les enfants sont atteints de cancer, mais également celle des familles dont les enfants souffrent d'autres pathologies nécessitant des soins lourds, de très longue durée, et d'un accompagnement soutenu", indique l'exposé des motifs du texte.

M Christophe a souligné à la presse que le dispositif actuel satisfaisait environ 94% des cas et que sa proposition de loi permettrait d'offrir un surcroît d'aide aux 6% "qui auraient besoin de plus de temps". Le coût est évalué à 5 millions d'euros, pour un dispositif représentant actuellement 94 millions d'euros.

Le gouvernement "soutient entièrement" cette "belle proposition de loi", a réagi dans un communiqué adressé à l'AFP le secrétaire d'État à l'Enfance et aux familles, Adrien Taquet.

La réforme vient "très utilement compléter" le dispositif existant, pour apporter une réponse "encore plus forte" à "certaines situations particulièrement difficiles, concernant environ 600 familles", a détaillé M. Taquet, qui était présent dans l'hémicycle lors du vote.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.81
légère pluie
le 23/05 à 21h00
Vent
1.01 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
93 %