L’Assurance maladie présente les enjeux de déconfinement en Côte-d’Or

Publié le 21/05/2021 - 16:02
Mis à jour le 21/05/2021 - 15:03

Vendredi 21 mai, Lilian Vachon, nouveau directeur de la caisse d’Assurance Maladie de Côte-d’Or (Cpam) et Annik Amiard, présidente, ont présenté les grands enjeux du déconfinement pour les semaines à venir en Côte-d’Or.

Annik Amiard, présidente du conseil de la caisse d'assurance maladie de Côte-d'Or et Lilian Vachon, nouveau directeur de la caisse d’Assurance Maladie de Côte-d’Or. ©
Annik Amiard, présidente du conseil de la caisse d'assurance maladie de Côte-d'Or et Lilian Vachon, nouveau directeur de la caisse d’Assurance Maladie de Côte-d’Or. ©

"Contact tracing" : 130 000 Côte-d’Oriens contactés depuis 1 an

"Tester, alerter, protéger" : le contact tracing a été mis en place il y a un an lors du premier déconfinement. Ce dispositif reste en vigueur pour continuer de briser les chaînes de contamination et accompagner les personnes testées positif, ainsi que leurs cas contact, durant leur isolement.

55 enquêteurs sanitaires de l’Assurance Maladie se relaient 7/7 en Côte-d’Or pour contacter ces personnes par téléphone, par SMS et par e-mail. Lors de chaque contact, les consignes d’isolement sont rappelées systématiquement. Un suivi global par SMS ou appels est mis en place durant toute la période d’isolement. Un accompagnement sanitaire est également proposé aux personnes testées positive grâce à la visite d’une infirmière à domicile (1 867 visites de ce type ont d’ores été réalisées par les infirmières libérales de Côte-d’Or).

Vaccination : "aller vers les personnes à risques pour les aider à prendre rendez-vous"

Depuis le mois d’avril, l’Assurance Maladie a mis en place un dispositif baptisé "Aller vers", pour aider à la prise de rendez-vous les personnes les plus susceptibles de développer des formes graves de la Covid-19 (seniors notamment). Concrètement, les équipes de l’Assurance Maladie se sont mobilisées tout au long du mois d’avril pour contacter les Côte-d’Oriens de 75 ans et plus, par téléphone, SMS et courrier. 81,2% des habitants de Côte-d'Or de 75 ans et plus ont désormais reçu une première injection, contre 77,7% en moyenne nationale. Plus de 22 000 SMS et 15 000 courriers ont été envoyés comportant un n° de téléphone "coupe-fil" leur permettant d’obtenir un rendez-vous de vaccination. De nombreux rendez-vous ont ainsi été pris par les seniors grâce à ce numéro dédié.

7 500 appels téléphoniques ont été réalisés par les équipes de l’Assurance Maladie : les seniors qui le souhaitaient ou qui n’arrivaient pas à prendre rendez-vous eux-mêmes ont été accompagnés et plus de 230 rendez-vous de vaccination ont été organisés pour leur compte.

L’Assurance Maladie continue sa mobilisation et étend désormais son action d’accompagnement auprès des Côte-d’Oriens de 65 à 74 ans non vaccinés. Ces derniers reçoivent actuellement un SMS les invitant à appeler le numéro coupe-file pour obtenir un rendez-vous de vaccination. Début juin, des courriers seront envoyés pour les personnes non vaccinées à la fin mai.

L’attestation de vaccination certifiée : comment l’obtenir ?

Depuis le 3 mai, toute personne vaccinée contre la Covid-19 reçoit une attestation de vaccination certifiée au format papier, après chaque injection, remise par le professionnel de santé qui l’a vaccinée. Cette attestation comporte deux cachets électroniques visibles : un Datamatrix (une sorte de QR Code) authentifiant le document via la norme 2D-DOC employée par l’administration française pour certifier ses documents, et un QR Code permettant à l’utilisateur qui le souhaite de stocker son attestation numérisée dans la fonctionnalité TousAntiCovid Carnet.

Cette attestation certifiée servira de justificatif administratif à certaines activités de grande ampleur (au niveau national dans un premier temps) ou à certains voyages lors du passage des frontières. Les personnes vaccinées avant le 3 mai ou qui n’ont pas eu l’attestation certifiée, pourront la télécharger à partir de fin mai sur un téléservice de l’Assurance Maladie.

Bon à savoir : en complément de cette attestation de vaccination certifiée, chaque personne doit aussi demander sa synthèse de vaccination au professionnel qui le vaccine. Ce document strictement personnel est destiné au dossier médical du patient, mais n’a pas de valeur pour participer aux manifestations ou voyager.

Accompagner les plus fragiles face à la crise

Certaines personnes (travailleurs indépendants, étudiants, travailleurs intérimaires…) sont davantage exposées aux conséquences économiques de la crise sanitaire, avec parfois une baisse de revenus à la clé. C’est pourquoi l’Assurance Maladie invite toutes les personnes ayant récemment subi une baisse de revenus à vérifier leur droit à la Complémentaire santé solidaire sur le site : ameli.fr/simulateur-droits. Cette aide permet de ne pas payer les frais de santé (consultations, hôpital, lunettes, soins dentaires…) ni les dépassements d’honoraires.

Enfin, l’Assurance Maladie propose un accompagnement personnalisé des assurés en difficulté pour se soigner. Plus de 500 Côte-d’Oriens ont bénéficié de ce service d’accompagnement santé en 2020.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.03
légère pluie
le 15/06 à 6h00
Vent
5.22 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
87 %