Le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises au Conseil de l’Europe pour défendre l’apron

Publié le 28/11/2016 - 14:52
Mis à jour le 29/11/2016 - 09:07

Le 16 novembre 2016, le collectif SOS Loue et Rivières Comtoises participait au Conseil de l’Europe à Strasbourg, dans le cadre de la « plainte Apron », en vue d’améliorer la qualité de nos rivières et de protéger les espèces de poissons protégées.

 ©
©

Le 16 novembre 2016, le Collectif SOS Loue et Rivières Comtoises a participé au 36e comité du Conseil de l’Europe à Strasbourg, dans le cadre de la "plainte apron". Cette plainte a été déposée en 2011, avec des ONG suisses, contre les États français et suisses pour non-application de la convention de Berne vis-à-vis de l’apron. Le but étant d’obliger les États à prendre les mesures nécessaires pour améliorer la qualité du Doubs frontière et de la Loue, afin de sauvegarder ce poisson protégé.

Pour le collectif, "la situation générale du Doubs et de la Loue, déjà très critique, s’est encore aggravée en 2016. C’est d’ailleurs désormais des poissons bien moins confidentiels que l’apron, comme notre réputée truite Fario et l’Ombre commun qui sont respectivement classés "espèce vulnérable" et "en danger" sur nos rivières. "

Lors des débats à Strasbourg, le collectif SOS-LRC a présenté un bilan et a demandé diverses mesures. S’il "reconnaît une forte prise de conscience des autorités et des intentions affichées, il dénonce l’insuffisance des plans d’action et les lourdeurs inacceptables dans la mise œuvre des mesures qui auraient dû au moins ralentir les processus de mort lente de ces grandes rivières."

Pour le collectif, "les données officielles parfois mensongères et les actions de façade ne peuvent masquer des rivières qui se dégradent : les états suisses et français restent sous surveillance."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pollution : le réseau Ginko toujours gratuit ce dimanche 16 janvier 2022

Suite à l’ alerte aux particules fines émise vendredi, Grand Besançon Métropole a décidé dans un premier temps de rendre le réseau Ginko gratuit ce samedi 15 janvier (lignes urbaines et périurbaines). L'épisode de pollution se poursuivant, la mesure est reconduite pour ce dimanche 16 janvier 2022.

Alerte pollution aux particules fines en Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, place le Doubs, le Jura, le Territoire de Belfort, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire en alerte aux particules à partir de ce samedi 15 janvier 2022. La vitesse sera réduite de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

"Nous Autrement" : une nouvelle marque de producteurs made in Bourgogne Franche-Comté

L'Alliance Bourgogne Franche-Comté qui fédère 12.000 agriculteurs adhérents à travers les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise lance une marque "Nous Autrement" pour porter ses valeurs auprès des consommateurs et rétribuer "au juste prix" l’acte de production.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.98
ciel dégagé
le 24/01 à 9h00
Vent
0.14 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
92 %

Sondage