Le Crédit Agricole de Franche-Comté offre une "passerelle " à ses clients en difficultés

Publié le 11/09/2013 - 14:32
Mis à jour le 29/11/2015 - 14:21

Le Crédit Agricole de Franche-Comté a signé une convention ce mercredi 11 septembre au siège régional à Besançon avec GDF Suez pour venir en aide à ses clients les plus fragiles.  Cette signature s’intègre au dispositif « Point Passerelle »  de médiation sociale de la banque qui accompagne les personnes en difficulté à la recherche de solutions… notamment financières.   

Depuis 2007, "Point Passerelle" accompagne les clients particuliers  du Crédit Agricole fragilisés ou victimes d'accidents de la vie (chômage, décès, maladie, etc). Quatre et bientôt cinq conseillers formés en médiation sociale sont en charge de les soutenir. "C'est notre rôle d'utilité sociale d'aider les personnes qui souhaitent s'en sortir et qui vivent, momentanément ou non, des situations difficiles..."  explique Élisabeth Eychenne, directrice générale du Crédit Agricole Franche-Comté. "Nous les aidons à gérer leur budget, à trouver des solutions, notamment financières. Il y a un rôle éducatif important...". 

 1.300 clients accompagnés depuis 2007

Au total, près de1.300 Francs-Comtois ont bénéficié de ce dispositif avec un taux de succès estimé par la banque à 70 %. Depuis début 2013, 256 clients ont été suivis. Un chiffre en hausse constante "dû à la situation économique, mais aussi au fait que nous avons fait connaitre ce dispositif".  

Faire baisser la facture énergétique 

Alors pourquoi cette convention avec GDF ? Car la facture énergétique pèse de plus en plus lourd dans un budget. Jusqu'à 20 % pour prendre l'exemple d'une personne accompagnée par les conseillers Passerelle. GDF a donc noué plus de 300 partenaires de médiations sociales en France dont trois en Franche-Comté. Cinq autres sont aujourd'hui en projet dans la région.

En 2008, le fournisseur d'énergie a mis en place un tarif spécial solidarité de gaz (TSS). 384.000 de ses clients les plus démunis en ont bénéficié en 2012. "Nous soutenons également le programme "Habiter Mieux" 22 millions d'euros sont consacrés sur la période 2011-2013 à aider 300.000 propriétaires en situation de précarité énergétique à réaliser les travaux nécessaires. Le deuxième axe concerne la prévention des impayés. Enfi, nous attachons beaucoup d'importance à la sensibilisation aux économies d'énergies" indique Xavier Berge de GDF Suez. 

Concrètement, par la signature de cette convention, les conseillers "Passerelle" sont désormais en mesure, avec l'appui de la délégation Solidarité de GDF, d'analyser une situation budgétaire d'informer, d'expliquer et d'orienter les personnes en situation délicate vers les solutions énergétiques les plus adaptées... pour faire baisser la facture. 

"Quand c'est le banquier qui appelle, c'est plus facile..."

Car, pour éviter la spirale infernale, tous s'accordent à dire qu'il est important d'intervenir le plus tôt possible et de "détecter" rapidement les personnes en difficulté. Les conseillers Passerelle travaillent donc en collaboration avec les conseillers financiers de la banque, mais aussi avec travailleurs sociaux, des anciens conseillers bénévoles qui s'occupent du suivi. Passerelle peut aussi intervenir auprès des créanciers. "Lorsque c'est le banquier qui appelle à la place du client pour négocier des échéances sur un paiement, c'est beaucoup plus facile. Nous faisons tout pour permettre à nos clients de s'en sortir..." explique Monique Labourot, conseillère Passerelle pour le secteur Haut-Doubs et Haut-Jura.  

À la question de savoir si le service Passerelle du Crédit Agricole existe pour insuffler une image "sociale" et donner "bonne conscience" à la banque, Monique Labourot sourit. "C'est souvent ce qu'on me dit, mais en Franche-Comté, il y a une vraie volonté de la direction de mettre l'accent sur l'accompagnement des clients en difficulté. Un cinquième conseiller Passerelle devrait d'ailleurs venir renforcer notre équipe. Et puis, c'est une varie satisfaction de voir des personnes qui étaient en difficulté s'en sortir grâce à notre aide. C'est bien là l'essentiel... "

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.97
couvert
le 01/03 à 21h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
72 %