Le Grand Besançon surfacture les déchets !

Publié le 25/05/2016 - 16:47
Mis à jour le 25/05/2016 - 17:24

C’est en tout cas le constat de l’Union Civique des Contribuables Citoyens de Franche-Comté. Cette association a réalisé un dossier dans lequel elle explique que la ville de Besançon surfacture ses services.

uiom_9_02_1356.jpg
L'incinérateur de Besançon ©Sybert
PUBLICITÉ

Selon l’Union des Contribuables Citoyens de Franche-Comté (U3C), la ville de Besançon surfacture depuis de « nombreuses années » et en « toute illégalité » le service déchets. Selon l’association c’est une façon « d’alimenter son budget principal ». L’U3C a tenté à de nombreuses reprises d’intervenir auprès des administrations de contrôles mais « les pratiques illégales se poursuivent« . En 2014, selon l’association, plus de 2,5 millions d’euros de recettes de vente d’énergie et de matières de récupération n’apparaissent pas dans le compte administratif.

La question de l’incinérateur

La compétence de gestion de l’incinérateur est passée en 2004 de la ville de Besançon aux mains du Sybert, le syndicat mixte des déchets du Grand Besançon dans des « conditions hallucinantes » explique l’Union des Contribuables Citoyens de Franche-Comté. Selon elle, la loi prévoit que dans ce cas un transfert doit être effectué sous forme d’une dotation des dettes et créances. Or certes, la dette a été transférée, 18,9 millions d’euros mais l’incinérateur a été vendu sous forme d’indemnisation de 20,1 millions ce qui serait illégale. Ce double versement augmenterait par deux le coût de ce transfert.

A noter que selon l’U3C, la Chambre régionale des Comtes a démontré cette manipulation, pour autant aucune sanction ni remboursement n’a été demandée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.23
légère pluie
le 22/09 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1012.58 hPa
Humidité
97 %

Sondage