"Le non-cumul des mandats, c'est maintenant !"

Publié le 27/02/2013 - 12:52
Mis à jour le 27/02/2013 - 13:08

Voici la tribune envoyée au journal « Le Monde » et la liste des 39 députés socialistes signataires défendant le principe de non cumul des mandats.

"Le non-cumul des mandats est un engagement majeur du président de la République, François Hollande, réaffirmé par Jean-Marc Ayrault. Notre pays est aujourd'hui le seul parmi les démocraties occidentales à accepter ce phénomène du cumul des mandats. Le mandat unique est chez nous l'exception.

Même si cette pratique n'était pas encore juridiquement interdite, les candidats socialistes aux élections législatives avaient pris l'engagement moral de démissionner de leur mandat dans les exécutifs locaux à l'automne. Certains ont tenu leur parole. Ils restent toutefois une minorité. Pourtant, la volonté des militants est clairement établie, et à ce jour force est de constater qu'elle n'a toujours pas été respectée.

 Des parlementaires renâclent. Leur argument relatif à l'enracinement local nécessaire aux élus nationaux pour justifier le cumul des mandats n'est pas crédible. C'est oublier que la Constitution prévoit que les députés et les sénateurs sont les représentants de la Nation toute entière. L'exigence démocratique, la transparence et l'exemplarité imposent d'en finir avec cette incongruité française, tant elle empoisonne les mécanismes institutionnels.

 Nous souhaitons que l'exécutif dépose un projet de loi pour une application de cette réforme dès les prochaines échéances électorales. Le moment est venu de faire preuve de courage politique, et de nous appliquer à nous-mêmes cette promesse plébiscitée par les citoyens. Il en va de notre crédibilité. Qui peut en effet aujourd'hui dans la situation de crise que nous traversons imaginer que la responsabilité d'un parlementaire, qui adopte des lois et contrôle l'exécutif, puisse être assumée à mi-temps voire à tiers temps ? Nous devons être simples, pragmatiques et efficaces : un mandat parlementaire ne doit pas être cumulé avec une participation à un exécutif local.

Cette mesure permettra une indispensable modernisation de la vie politique française. Elle constituera une avancée démocratique majeure, en entrainant un renouvellement du personnel politique au niveau local, en redonnant à la fonction parlementaire toute sa force et en favorisant la parité, la proximité, et la disponibilité des élus.

Nous sommes convaincus de la nécessité de ce changement et déterminés à son application dès 2014".

 Jacques Valax, député du Tarn, et des députés socialistes

Signataires

  • François André, Député d'Ille-et-Villaine ; 
  • Christian Assaf, député de l'Hérault ; 
  • Isabelle Attard, députée du Calvados ; 
  • Nicolas Bays, député du Pas-de-Calais ; 
  • Karine Berger, députée des Hautes-Alpes ; 
  • Brigitte Bourguignon, députée du Pas-de-Calais ; 
  • Alain Calmette, député du Cantal ; 
  • Colette Capdevielle, députée des Pyrénées-Atlantiques ; 
  • Marie-Anne Chapdelaine, députée d'Ille-et-Vilaine ; 
  • Valérie Corre, députée du Loiret ; 
  • Pascale Crozon, députée du Rhône ; 
  • Seybah Dagoma, députée de Paris ; 
  • Laurence Dumont, députée du Calvados, 1ère Vice-présidente de l'Assemblée nationale ; René Dosière, député de l'Aisne ; 
  • Daniel Goldberg, député de Seine-Saint-Denis ; 
  • Chantal Guittet, députée du Finistère ; 
  • Danièle Hoffman-Rispal, députée de Paris ; 
  • Monique Iborra, députée de Haute-Garonne ; 
  • Michel Issindou, député de l'Isère ; 
  • Régis Juanico, député de la Loire ; 
  • François-Michel Lambert, député des Bouches-du-Rhône ; 
  • Pierre-Yves Le Borgn', député des Français établis hors de France ; 
  • Annick Le Loch, députée du Finistère ; 
  • Jean-Pierre Le Roch, député du Morbihan ; 
  • Catherine Lemorton, députée de Haute-Garonne ;
  •  Lucette Lousteau, députée du Lot-et-Garonne ; 
  • Patrick Menucci, député des Bouches-du-Rhône ; 
  • Philippe Noguès, député du Morbihan ; 
  • Valérie Rabault, députée du Tarn-et-Garonne ; 
  • Marie-Line Reynaud, députée de Charente ; 
  • Denys Robiliard, député du Loir-et-Cher ; 
  • Marcel Rogemont, député d'Ille-et-Villaine ; 
  • Barbara Romagnan, députée du Doubs ; 
  • Suzanne Tallard, députée de Charente-Maritime ; 
  • Cécile Untermaier, députée de Saône-et-Loire ; 
  • Jean-Michel Villaumé, député de Haute-Saône ; 
  • Paola Zanetti, Députée de la Moselle ; 
  • Alexis Bachelay, député des Hauts-de-Seine ; 
  • Jean Grelier, député des Yvelines.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.18
légère pluie
le 23/02 à 12h00
Vent
6.03 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
81 %