Le pape chassé d'un vestiaire il y a quelques années

Publié le 23/09/2014 - 16:04
Mis à jour le 24/09/2014 - 09:56

L'ex-sélectionneur de l'équipe nationale argentine Alfio Basile a révélé dans un entretien télévisé qu'il avait jadis chassé le pape François du vestiaire de San Lorenzo, redoutant que l'archevêque ne déconcentre ses joueurs.

2013-03-13_pape_francois_i.png
©BFM TV (capture)

Insolite

L'incident remonte à 1998. M.Basile, surnommé "Coco" en Argentine, venait de prendre ses fonctions à San Lorenzo, alors dans une mauvaise passe. "Nous étions sur le point d'entrer sur le terrain, un curé entre dans le vestiaire. Je demande: "c'est qui ce curé" (Le président Fernando) Miele me répond: "tu vois Coco, c'est un curé qui vient à chaque rencontre et qui salue un à un les joueurs." Moi je ne voulais pas que quelqu'un vienne déconcentrer les joueurs, je lui ai demandé de faire sortir le curé", a raconté Alfio Basile lors d'un entretien à la chaîne de télévision TV Publica.

L'entraîneur a ensuite confié qu'il n'avait pas tout de suite fait le lien entre l'incident de 1998 et le pape. Un mois après l'élection de François, a poursuit M.Basile, hilare, "j'ai rencontré Fernando Miele dans un restaurant et il me dit: "tu as vu qui est le pape?" Je lui réponds: Bien sûr, le monde entier sait que le pape est argentin. "Non, me dit-il, c'est Bergoglio, le curé que tu as viré du vestiaire de San Lorenzo".

Alfio Basile a affirmé qu'il comptait se rendre au Vatican pour parler de l'anecdote avec l'ancien archevêque de Buenos Aires. Le pape François ne cache pas qu'il est attaché depuis son enfance à San Lorenzo, club populaire de Buenos Aires.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."

Frappée et tondue à Besançon parce qu’elle aime un chrétien : Gérald Darmanin parle de barbarie

Les réactions se multiplient après les violences subies par une adolescente musulmane de 17 ans dans le quartier des Clairs-soleils à Besançon. Le ministre de l'Intérieur estime que cette violence appelle aux sanctions les plus sévères. Pour Anne Vignot, la maire EELV de Besançon cette "intolérance (...) n'a pas sa place dans notre République."

Une adolescente musulmane tondue et frappée pour avoir fréquenté un chrétien

Les parents, l'oncle et la tante d'une adolescente musulmane de 17 ans originaire de Bosnie-Herzégovine l'ont tondue et violemment frappée lundi 17 août 2020 dans le quartier des Clairs-Soleils à Besançon, lui reprochant une liaison avec un jeune serbe chrétien, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.65
nuageux
le 24/10 à 6h00
Vent
2.97 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
97 %

Sondage