Alerte Témoin

Le plan Ségur inclut "tout le monde", y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

Publié le 30/05/2020 - 09:17
Mis à jour le 30/05/2020 - 09:17

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.

Olivier Véran
Échanges avec les soignants des services du CHU de Dijon avant le lancement la concertation territoriale du Ségur de la Santé. ©Olivier Véran/Twitter

"Personne ne sera mis sur le bord du chemin", a insisté le ministre, répondant à une question sur les ambulanciers, nombreux à se dire exclus de cette concertation, lors d'un déplacement effectué à Dijon pour lancer la concertation "territoriale" du Ségur de la santé.

M. Véran a également assuré que les plans de restructuration hospitalière restent suspendus "le temps" du Ségur de la santé. "La fermeture d'un lit ou la non-fermeture d'un lit, je n'en fais pas un dogme. Chaque fermeture de lit devra être regardé en fonction de critères", a ajouté le ministre lors d'un point de presse après une intervention au CHU de Dijon.

"Il n'y a pas de fermeture de lits pour des fermetures et qu'on considère qu'une fermeture de lit, ce n'est pas grave. Une fermeture de lit, ça peut être grave. Chaque fermeture de lit doit être pleinement justifiée", a conclu M. Véran.

Répondant aux critiques sur la rapidité à laquelle le plan doit rendre ses conclusions, à la mi-juillet, le ministre a assuré que cette volonté reposait sur le fait que "des plans ont déjà été écrits" et qu'il est possible de les "revisiter". Il faut de plus "répondre" rapidement au souhait des soignants de "mieux gagner leur vie", a-t-il dit.

Interrogé sur l'hydroxychloroquine, le ministre a déclaré que "toutes ces polémiques me passent très, très loin au-dessus de la tête". "Ce n'est pas parce qu'une étude est contestée qu'elle est contestable".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Pas de festivités ni de feu d’artifice du 14 juillet à Besançon

En raison des contraintes sanitaires liées aux rassemblements de plus de 10 personnes, la Ville de Besançon a décidé de ne pas organiser de festivités pour la fête nationale du 14 juillet 2020. Seule une cérémonie en présence des forces militaires doit-être coorganisée dans la matinée par la préfecture du Doubs, la ville de Besançon et l'armée.

Covid-19 : l’Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, "soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années" notent les auteurs d'une étude de l'Insee qui vient de paraitre.

Déconfinement : les clubs échangistes considérés comme… des salles de sport par le code du tourisme

Alors que les gérants de discothèques s'arrachent les cheveux parce qu'ils n'ont pas encore le droit de rouvrir leurs portes au public et que leur trésorerie rétrécit de jour en jour dans ce contexte de crise sanitaire liée au covid-19, les clubs libertins eux, ont pu rouvrir depuis juin dernier parce qu'ils sont considérés comme… des salles de sport. Pourquoi ?

Urssaf : des mesures exceptionnelles pour les entreprises touchées par le covid-19 du 5 juillet ou du 15 juillet

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises présentant de sérieuses difficultés de trésorerie. Dans le cadre de la reprise de l’activité économique, les modalités de report évoluent. Les entreprises doivent s’acquitter des cotisations sociales aux dates d’exigibilités. Les cotisations sociales sont donc exigibles au 5 et au 15 juillet 2020.

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Politique

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ? Pas sûr…

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.

Conseil municipal d’installation à Besançon : les modalités de participation du public

Le conseil municipal d’installation aura lieu le vendredi 3 juillet 2020 à 17 heures à la Chambre de commerce et d’Industrie du Doubs. Afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur et au regard du nombre de conseillers municipaux, services, techniciens et journalistes, la participation du public sera limitée.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.09
    peu nuageux
    le 08/07 à 15h00
    Vent
    1.84 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    37 %

    Sondage