Le prix de l'électricité en France n'augmentera pas de plus de 10% en 2024, selon le gouvernement

Publié le 15/09/2023 - 15:34
Mis à jour le 15/09/2023 - 14:57

Le prix des tarifs réglementés de l'électricité (TRV) n'augmentera pas de plus de 10% sur l'année 2024, a déclaré ce vendredi 15 septembre 2023 sur Europe 1 la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher.

 © pexels pixabay CC0
© pexels pixabay CC0

Soulignant la mise en place à l'automne 2021 d'un bouclier énergétique, la ministre a rappelé en préambule que l'Etat prenait actuellement encore en charge "37% de la facture d'électricité des Français", malgré le retrait progressif de cette mesure.

"Pour 2024, effectivement, nous allons retirer progressivement ce bouclier énergétique, mais Bruno Le Maire l'a bien dit, le prix de l'électricité n'augmentera pas de plus de 10% (...) au 1er février et sur l'ensemble de l'année 2024", a déclaré Mme Pannier-Runacher sur l'antenne de CNews-Europe 1.

Une hausse "autour de 10% au maximum"

La ministre a ainsi enfoncé le clou, au lendemain des propos de son collègue de l'Economie et des Finances: celui-ci avait exclu jeudi une augmentation de 10 à 20% des tarifs réglementés de l'électricité (TRV) en février 2024.

Il réagissait aux propos, quelques heures plus tôt, de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui avait indiqué lors d'un point presse qu'elle pourrait proposer pour février 2024 une hausse comprise "dans une zone de 10, 20% en gros". Le gendarme de l'énergie est ensuite revenu sur ses déclarations, précisant envisager à date de proposer une hausse "autour de 10% au maximum".

Compte tenu de la sensibilité du sujet, en pleine flambée de l'inflation, Mme Pannier-Runacher est allée encore un peu plus loin que Bercy.

La ministre a rappelé au sujet de la CRE, autorité administrative indépendante, qu'"il y a une différence entre le calcul technique que fait la CRE sur quel serait le prix théorique que devraient payer les Français en matière d'électricité et le prix que payent les Français".

La hausse réelle ne sera pas confirmée avant la fin de l'année, car la décision dépend du gouvernement. Mais la CRE a comme mission de calculer un tarif théorique, en fonction des prix du marché.

Le tarif réglementé, dont bénéfice la majorité des foyers, est revu deux fois par an, le 1er février et le 1er août.

Au 1er février 2023, la CRE, se basant sur les coûts de fourniture de l'électricité sur les marchés de gros, avait calculé une hausse du niveau moyen des tarifs réglementés de l'électricité de 99,22%, mais le gouvernement avait décidé de la limiter à 15%.

Après cette hausse de février, le gouvernement avait décidé au 1er août d'une nouvelle augmentation de 10% des tarifs réglementés de l'électricité, actant ainsi la sortie progressive du bouclier tarifaire pour alléger la charge de ces dépenses sur les finances publiques.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Après l’effondrement karstique, des commerçants de la rue de Vesoul impactés par les travaux de la piste cyclable…

C’en est trop pour plusieurs commerçants de la rue de Vesoul à Besançon ce lundi 22 juillet 2024… Une tranchée a été creusée pour créer la voie cyclable mais condamne l’accès à plusieurs magasins de la zone… Pour rappel, la rue a rouvert le 28 juin après quatre mois de fermeture suite à l’effondrement karstique.

Sirops et limonades Rième, quoi de neuf pour l’été 2024 ?

QUOI DE 9 ? • Un siècle après la création, dans les montagnes du Haut-doubs, la Maison Rième n’a pas pris une ride. C’est avant l’arrivée des colas que Marcel-Alcide Rième invente dans les années 20 la pétillante "Mortuacienne". Elle a beaucoup voyagé jusqu’en 2024, accompagnée de sirops, y compris bio et gourmands.

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.21
nuageux
le 25/07 à 00h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
92 %