Le prix du pétrole remonte légèrement

Publié le 23/04/2020 - 17:37
Mis à jour le 23/04/2020 - 17:20

Le cours du pétrole, qui continue d'être affecté par l'épidémie de covid-19 - les stocks sont pleins et la demande effacée - a légèrement augmenté ce jeudi 23 avril 2020 au matin. Mais la situation reste difficile et la remontée en mai, improbable.

Illustration ©DP ©
Illustration ©DP ©

Ce jeudi matin, le cours de brut américain WTI progressait de 3,5% à 14,27 dollars le baril tandis que le Brent de la mer du Nord gagnait 2,60% à 20,90 dollars le baril dans les premiers échanges en Asie.

Les marchés étaient relativement calmes après les sessions dignes de montagnes russes de ces derniers jours, au cours desquelles le pétrole américain s'était retrouvé en territoire négatif pour la première fois de son histoire.

Confinement et effondrement du prix du pétrole

Le prix de l'or noir s'est effondré ces dernières semaines sous l'effet des confinements et restrictions aux voyages instaurés dans le monde entier pour lutter contre la pandémie de coronavirus. La demande mondiale s'est réduite comme peau de chagrin et les installations de stockage sont saturées.

Le WTI pour livraison en juin a bondi de 19% mercredi après les déclarations du président américain Donald Trump qui a prévenu avoir donné ordre de "détruire" toute embarcation iranienne qui s'approcherait de façon dangereuse de navires américains dans le Golfe, région-clé pour le transport du pétrole.

Grosses réserves aux Etats-Unis

Selon Washington, onze vedettes rapides des Gardiens de la Révolution de l'Iran ont croisé à plusieurs reprises la proue et la poupe de navires américains patrouillant dans le Golfe, "à distance extrêmement rapprochée et à grande vitesse".

Aux États-Unis, les réserves de brut ont gonflé de 15 millions de barils (MB) la semaine dernière pour s'établir à 535 MB, selon un rapport diffusé mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

A Cushing dans l'Oklahoma en particulier, où sont stockés les barils servant de référence au WTI, les réserves ont augmenté de 5 MB et s'approchent de leur maximum.

Les réserves américaines d'essence et de produits raffinés ont aussi augmenté, tandis que la consommation hebdomadaire a dégringolé de plus de 25% sur un an alors que la population est confinée.

Improbable reprise en mai

Selon les analystes, les tensions géopolitiques n'auront pas d'effet durable si les réserves sont pleines.

"Une remontée des prix dépend uniquement d'une action coordonnée immédiate de l'OPEP pour limiter la glissade vers le bas et/ou d'une vive et improbable reprise de la demande en mai", a estimé Stephen Innes, stratégiste chez AxiCorp, faisant référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et à leurs alliés qui sont tombés d'accord en avril pour réduire leur production de 10 mb/j pour tenter de revigorer les marchés.

Mais les experts avaient considéré ce niveau insuffisant pour compenser la baisse de la demande induite par le coronavirus, apparu en Chine en décembre, et les prix ont poursuivi leur déclin.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.98
chutes de neige
le 25/01 à 0h00
Vent
5.5 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
98 %

Sondage