Le Rassemblement national de Bourgogne Franche-Comté s'insurge contre la situation actuelle des apprentis d'origine française...

Publié le 26/01/2021 - 11:37
Mis à jour le 26/01/2021 - 12:01

Après une l'affaire médiatisée de Laye Fodé Traoré, l'apprenti pour lequel le boulanger bisontin Stéphane Ravaclay a mené une grève de la faim, Julien Odoul, Jacques Ricciardetti (élus RN) tiennent à s'exprimer dans un communiqué de presse commun ce mois de janvier 2021.

Plusieurs élus du Rassemblement national sont allés samedi 23 janvier 2021 à la rencontre de S. Ravacley à Besançon. Pour rappel, ce dernier avait engagé une grève de la faim pour protester contre la menace d'expulsion de son apprenti guinéen Laye Fodé Traoré. Ce dernier avait finalement pu être régularisé.

Dans un communiqué, les élus RN s'insurgent de la situation des apprentis d'origine française : "Ce cumul (cumul d’indemnités, de rémunération et la gratuité de l’hébergement), qui ne prend pas en compte la gratuité de l’intégralité des soins médicaux, permet au jeune migrant de bénéficier de 1.000 euros chaque mois alors qu’un mineur natif du Doubs reçoit moins de 400 euros mensuels lors de sa première année d’apprentissage", indiquent-ils.

Julien Odoul, président du groupe Rassemblement National et Jacques Ricciardetti, vice-président du groupe Rassemblement National et délégué départemental du RN du Doubs s'inquiètent que les centres de formation d’apprentis "soient investis par les étrangers". Ils "demandent l’arrêt immédiat de toutes les incitations à l’immigration anarchique".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Homme tué rue d’Arènes : Besançon Maintenant demande (encore) à la maire de développer la vidéosurveillance

La police a déclaré avoir pu retrouver l'auteur présumé d'un coup de couteau engendrant la mort d'un jeune homme ce jeudi 29 juillet rue d'Arènes grâce à la vidéosurveillance. Besançon Maintenant, groupe d'opposition de la droite et du centre au conseil municipal, demande une nouvelle fois à la municipalité de déployer d'autres dispositifs de vidéosurveillance.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

Au bout d’une nuit blanche, premier feu vert de l’Assemblée pour le projet de loi sur le pass sanitaire

Lutte contre la recrudescence de l'épidémie dopée au variant Delta ou combat pour les libertés publiques : au bout d'une nuit blanche d'intenses débats, l'Assemblée a voté ce 23 juillet 2021 le nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clef l'extension controversée du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants.

Pass sanitaire dans les centres commerciaux : 20 km « c’est beaucoup » pour définir un bassin de vie, selon Griset

Un périmètre de 20 km, "c'est beaucoup" pour définir le "bassin de vie" dans lequel les centres commerciaux de grande taille seront accessibles sans pass sanitaire en raison de l'absence d'autres commerces de première nécessité, a estimé ce mardi 20 juillet 2021 le ministre chargé des PME Alain Griset.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.11
couvert
le 04/08 à 21h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
100 %

Sondage