Le taux du Livret A maintenu à 3%, celui du Livret d'épargne populaire abaissé à 5%

Publié le 15/01/2024 - 15:23
Mis à jour le 18/01/2024 - 14:49

Cette double annonce a été faite par Bruno Le Maire auprès des lecteurs du quotidien régional La Voix du Nord, dans le cadre de son premier déplacement depuis le remaniement.

Le taux du LEP était depuis le 1er août 2023 à 6%. Son nouveau taux de 5%, proposé par le gouverneur de la Banque de France, est le fruit d'un arrondi à la hausse de la formule de calcul, qui donnait 4,4%. Le nombre de détenteurs de LEP, en forte augmentation des derniers mois, est de 10,7 millions. L'encours total culminait à 66,6 milliards d'euros fin novembre, au dernier pointage de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Un frein cependant à sa démocratisation : ne sont éligibles que les personnes déclarant jusqu'à 22.419 euros de revenu fiscal pour une personne seule, ou 34.393 euros pour un couple (deux parts).

Le taux du Livret A est quant à lui bloqué à 3%, malgré une formule de calcul donnant un taux supérieur, à 3,9%. Il s'applique également aux Livrets de développement durable et solidaire (LDDS).

Livrets A et LDDS représentent près de 550 milliards d'euros.

"Avec une inflation qui va passer sous les 3%, vous aurez un Livret d'épargne populaire dont la rémunération sera plus de deux points au-dessus de l'inflation", a souligné M. Le Maire.

Pour le Livret A aussi, "cela porte la rémunération au-dessus de l'inflation", a-t-il continué. Espérée en-dessous de 3%, l'inflation en France reste pour l'instant bien au-dessus. L'Insee a mesuré la hausse des prix à la consommation en France à 4,9% l'an dernier en moyenne annuelle, et à 3,7% sur un an au mois de décembre.

Livrets A, LDDS et LEP appartiennent à la famille des produits d'épargne réglementée. Ils sont garantis par l'Etat et exonérés d'impôts et de prélèvements sociaux. Ils sont de plus totalement liquide, c'est-à-dire que chaque titulaire peut retirer tout ou partie de ses fonds à tout moment.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.8
légère pluie
le 03/03 à 21h00
Vent
2.87 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
90 %