L'épidémie de grippe continue de s'intensifier dans toutes les régions

Publié le 30/03/2022 - 14:20
Mis à jour le 30/03/2022 - 13:58

L’épidémie de grippe continue sa montée, inhabituellement tardive dans la saison, dans toutes les régions de la métropole, selon le bilan hebdomadaire de Santé publique France, publié mercredi.

 © Darkotojanovic /Pixabay
© Darkotojanovic /Pixabay

La semaine écoulée, "quasiment tous les indicateurs grippe étaient encore en augmentation en métropole", indique l'agence de santé publique, précisant que "toutes les régions métropolitaines et l'ensemble des classes d’âge" sont concernées.

En médecine de ville comme à l'hôpital, l'activité liée à la grippe a encore augmenté la semaine dernière, tout en restant à un niveau "modéré".

A l'hôpital, 8.918 passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal ont ainsi été enregistrés (+29% sur une semaine), et 908 hospitalisations après passage (+22%). En Outremer, la Guyane est passée en phase post-épidémique.

Côté mortalité, "une nette augmentation de la part des décès liés à la grippe issus du système de certification électronique est observée" depuis plusieurs semaines. D'habitude, le pic de cette épidémie causée par les virus respiratoires influenza est atteint vers février.

La reprise tardive de la grippe cette année peut être liée à une immunité collective moins bonne face à cette épidémie, selon des virologues. L'hiver 2020-2021, les Français ont en effet été moins infectés que d'ordinaire, car les mesures de confinement anti-Covid ont bloqué la circulation de bien d'autres virus.

En outre, l'intensification des dernières semaines est "très probablement favorisée par l'allègement des mesures de contrôle de la pandémie de Covid-19", note mercredi Santé publique France, à l'unisson d'autres spécialistes qui ont pointé du doigt la levée du masque obligatoire dans quasiment tous les lieux clos depuis le 14 mars.

"La vaccination et le respect des gestes barrières restent les meilleurs moyens de se protéger de la grippe", rappelle l'agence sanitaire. Seulement un peu plus de la moitié (environ 51,4%) des personnes à risque, les plus de 65 ans et les personnes vulnérables, a été vaccinée contre la grippe, selon les estimations.

Ce "bouclier" vaccinal a des limites

La vaccination anti-grippe a démarré il y a un peu plus de cinq mois, soulevant des interrogations chez certains spécialistes sur le niveau de protection désormais.

En outre, l'efficacité du vaccin anti-grippe 2021-2022 est estimée à 52% vis-à-vis de l'ensemble des virus grippaux, selon de premières données. "Plusieurs souches virales circulent actuellement en métropole et une majorité d'entre elles ne sont pas apparentées aux souches présentes dans le vaccin", note l'agence sanitaire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.87
nuageux
le 27/02 à 0h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
91 %