Les agriculteurs de Bourgogne menacent d’immobiliser le pays

Publié le 05/11/2014 - 17:36
Mis à jour le 05/11/2014 - 17:36

Un millier d'agriculteurs, accompagnés d'une quarantaine de tracteurs chargés de bottes de foin et de fumier, ont manifesté mercredi 5 novembre 2014 dans Dijon pour exprimer leur "ras-le-bol" des contrôles, en annonçant un prochain "blocage général" du pays.

PUBLICITÉ

Réunis dans la matinée devant l’Agence de service et de paiement (organisme qui contrôle les aides reçues par les agriculteurs) de Dijon, à l’appel de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs, ils en ont muré la porte  avec des carreaux de plâtre, a constaté une journaliste de l’AFP.

« Agriculteurs je vous aime, je vous baise! »

« On veut que ça bouge, le ministère nous saoule avec l’agro-écologie, c’est ce qu’on fait tous les jours, on ne filera pas l’agriculture à des cols blancs. On a tout tué au nom du libre-échange mondial », a dit Francis Letellier, le président de la FRSEA de Bourgogne.

Un agriculteur portant un masque à l’effigie de François Hollande, assis sur une motocylette bleue usagée, arborait une pancarte grand format avec le slogan « Agriculteurs je vous aime, je vous baise! ». « Ras-le-bol ! Trop de contrôle! », « Ségolène au bûcher!« , comptaient au nombre des formules figurant sur des tracteurs.

« S’il faut bloquer le pays, on le fera »

Le président des JA de Bourgogne, Samuel Legrand, a déclaré vouloir « montrer que ça va mal dans les campagnes ». « On attend des réponses du gouvernement sur l’embargo russe et l’assouplissement des règles », a-t-il ajouté, précisant « être pour l’Europe, mais on nous met plein de bâtons dans les roues ». Selon lui, cette manifestation « est la dernière sommation »: « s’il faut bloquer le pays, on le fera », a-t-il averti.

A la mi-journée, le cortège s’est rendu au Conseil régional où plusieurs centaines d’agriculteurs ont investi les lieux et interrompu une réunion en
présence du président socialiste de la collectivité, François Patriat. « J’ai toujours défendu l’agriculture », leur a dit ce dernier. Les manifestants se sont ensuite rendus à la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), devant laquelle ils ont déversé du fumier et de la paille. Ils ont également mis le feu à des palettes et lancé pommes de terre et des oignons sur les gendarmes mobiles postés devant le bâtiment.

Une délégation de 40 agriculteurs y a été reçue par le préfet. « Nos questions sont restées sans réponse », a déclaré Samuel Legrand à l’issue de cette réunion, annonçant « un blocage général de la France » dans les jours à venir.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Incendie à Notre-Dame de Paris : Marie-Guite Dufay proposera une aide à la reconstruction en assemblée plénière

Quelques jours après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, annonce qu'elle proposera une aide à la prochaine assemblée plénière pour la reconstruction de la partie meurtrie de l'édifice.

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Un nouveau service de carte grise s’est installé rue de Vesoul à Besançon…

Info pratique • Les guichets de la préfecture du Doubs en charge des cartes grises ont été supprimés novembre 2017. Si toutes les démarches peuvent être réalisées sur le site de l'ANTS, bon nombre de personne n'a pas accès à internet. C'est pourquoi Service carte grise 25 a ouvert rue de Vesoul à Besançon.

Combien de kilos de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon pour Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #3 • Pâques est l'une des périodes les plus importantes économiquement pour les chocolatiers en France y compris à Besançon. C'est pourquoi ils ne doivent pas rater l'occasion de proposer un maximum de produits à leurs clients. Quelle quantité de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon ? C'est la Question (pas si) con de ce mercredi 17 avril 2019 sur le thème de Pâques…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 22.29
couvert
le 21/04 à 12h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1016.003 hPa
Humidité
52 %

Sondage