Les étudiants de l'IUT Besançon-Vesoul à la découverte de la cuisine centrale à Saint-Rémy...

Publié le 29/11/2017 - 16:22
Mis à jour le 29/11/2017 - 16:22

Mardi 28 novembre 2017, les e?tudiants en deuxie?me anne?e du DUT Hygie?ne Se?curite? Environnement (HSE) de l’IUT Besanc?on-Vesoul ont visite? la cuisine centrale Estredia situe?e a? Saint-Re?my, en Haute-Saône.

PUBLICITÉ

L’enseignement dispense? en IUT "met un point d’honneur a? allier the?orie et professionnalisation, gra?ce notamment a? des liens e?troits tisse?s avec les entreprises locales. Ces partenariats permettent par exemple aux e?tudiants de se rendre, durant leur cursus, directement au contact du monde de l’entreprise", est-il indiqué dans un communiqué.

"Identifier les ta?ches de travail pouvant e?tre a? risque pour les troubles musculo-squelettiques"

Dans le cadre des cours d’ergonomie du DUT HSE, les e?tudiants ont e?te? accueillis durant une journe?e par le dirigeant de la cuisine centrale Estredia, Monsieur Delmas. Cette visite a permis aux e?tudiants de faire une analyse ergonomique de poste de travail sur le terrain : observer les salariés en activite?, les interroger afin d’identifier les ta?ches de travail pouvant e?tre a? risque pour les troubles musculo-squelettiques (TMS). "Cette visite avait d’autant plus de sens pour les e?tudiants que l’entreprise est inscrite dans la de?marche TMS pro de la Caisse d’Assurance Retraite et de la Sante? au Travail (Carsat) et est particulie?rement sensibilise?e a? la gestion du risque ergonomique", nous précise-t-on.

Cette journe?e fut be?ne?fique aussi bien pour les e?tudiants, qui ont pu confronter leur enseignement the?orique a? la re?alite? du terrain et repartir avec des sujets d’e?tude pour leurs prochains cours, que pour l’entreprise qui a pu e?changer avec ces futurs professionnels et recueillir leurs re?flexions. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un étudiant s’immole à Lyon : appel au rassemblement contre la précarité devant le Crous de Besançon ce soir

Le syndicat Solidaires Etudiant.e.s lance un appel à un rassemblement national le 12 novembre 2019 devant les CROUS de toute la France suite au geste désespéré d'un étudiant en grande précarité à Lyon vendredi dernier. L'ASDE (Association Solidaires de Défense des Étudiant.e.s,) appelle donc à se rassembler devant le CROUS de la Bouloie à Besançon mardi 12 novembre à 18 heures.

Exercice dans les établissements scolaires : un parent d’élève armé d’un fusil va venir, que faire ?

Afin d’entrainer les 250 000 élèves et l’ensemble de la communauté éducative, un exercice attentat-intrusion a été déclenché ce jeudi 7 novembre 2019 à 14 h 15 dans les établissements scolaires de la région. Le scénario ? Un parent d'élève furieux armé d'un fusil annonce sa venue...

Suicide d’une directrice d’école : le SNUipp-FSU interpelle le recteur de Besançon dans une lettre ouverte

Suite au suicide de Christine Renon et à la lettre qu’elle a laissée, les syndicats FSU, UNSA-Education, FNEC-FO, SGEN-CFDT, FERC-CGT et SUD-Education ont réclamé un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) exceptionnel qui aura lieu le 6 novembre 2019. Dans le Doubs, le SNUipp-FSU s’adresse au recteur de l’académie de Besançon et à l’IA-DASEN du Doubs par une lettre ouverte…

À la recherche d’un projet ? « la boussole des jeunes », un site internet pour les 16 à 30 ans…

EMPLOI • Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.18
légère pluie
le 13/11 à 3h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
97 %

Sondage