Les Gaufrés, un nouveau foodtruck à Besançon !

Publié le 22/12/2018 - 17:33
Mis à jour le 22/12/2018 - 19:01

Pendant les fêtes de fin d'année, un nouveau camion gourmand s'installera à Besançon pour proposer des gaufres dans tous leurs états… Les deux fondateurs Apolline et Julien nous parlent de leur projet complètement gaufré !

maCommune.info : Qui êtes-vous ? D'où venez-vous ?

Apolline : "Nous venons de Normandie tous les deux et nous avons 27 ans. Julien a son CAP Services brasserie café et travaille dans la restauration depuis 8 ans. Pour ma part, j'ai une licence d'art en photographie et travaille dans le commerce.

On est venu s'installer en Franche-Comté l'année dernière pour y travailler. La ville de Besançon nous a tellement plu pour son côté vert que nous y sommes restés avec l'objectif de mettre en valeur les produits d'ici."

mC : Quand ouvrez-vous votre commerce ?

Julien : "Après de nombreux retards, notre camion sera sur les routes bisontines pour les fêtes de fin d'année !"

mC : Comment vous est venue cette idée d'ouvrir un foodtruck ?

Julien : "L'envie d'entreprendre et d'avoir une cuisine ambulante, de mettre en avant des artisans locaux en se dirigeant vers une cuisine simple et accessible et évidemment l'amour des bons produits !"

mC : Et pourquoi des gaufres ?

Apolline : "C'est un produit original et convivial, sucré comme salé ! Cela nous permet également de contrôler notre production de A à Z en fabriquant la pâte maison."

mC : Proposez-vous d'autres choses ?

Julien : "Suivant nos emplacements, nous proposerons des plats du jour, comme des lasagnes, soupes, potée... Et des desserts différents."

mC : A quels prix ?

Julien : "Un menu avec gaufre salée, dessert et boisson sera entre 10 et 12 euros suivant les produits. Les gaufres sucrées entre 2 et 5 euros (comme des gaufres au sucre, à la pâte à tartiner française... La Evreux-Quiberon avec ses pommes caramélisées et sa chantilly !)"

mC : Où vous installez-vous et quand ?

Apolline : "Les lundi et mardi midi au siège du Crédit Agricole boulevard Diderot à Besançon, et le restant de la semaine sur les marchés de la ville qui seront indiqués sur nos réseaux."

mC : Votre truc en + ?

Apolline : "Nous sommes également sensibles à l'écologie, car nous proposerons une réduction de 5% pour les personnes apportant leurs contenants, nos emballages seront en matière recyclée/recyclable/biodégradable dans la mesure du possible, nos déchets seront compostés et nous essaierons au maximum de participer à des gestes verts en tant qu'entreprise."

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Jura : des mesures exceptionnelles pour les entreprises

Afin de tenir compte du contexte sanitaire actuel et des mesures récemment prises par le Gouvernement, notamment le passage du département du Jura en zone d’urgence sanitaire avec couvre-feu, l’Urssaf Franche-Comté met en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les travailleurs indépendants concernés, apprend-on ce 23 octobre 2020.

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.23
ciel dégagé
le 24/10 à 18h00
Vent
1.51 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
94 %

Sondage