Les gendarmeries manquent-elles de carburant ?

Publié le 11/09/2018 - 14:09
Mis à jour le 11/09/2018 - 14:11

Alain Joyandet, sénateur de Haute-Saône, a adressé un courrier le 7 septembre 2018 à Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur afin de l'alerter "l'insuffisance de carburant mis à la disposition des forces de la gendarmerie.  

gendarmerie003.jpg
©Damien Poirier
PUBLICITÉ

Ayant rencontré à plusieurs reprises des agents de la gendarmerie, Alain Joyandet a relevé les « difficultés matérielles » dont ils lui ont fait part. Voici ce que le sénateur rapport de ces échanges : « Ils m’ont unanimement indiqué qu’ils ne disposaient plus, notamment, du carburant nécessaire pour sortir autant de fois qu’ils le souhaitaient avec leurs véhicules sur le terrain. Certains m’ont exposé qu’ils étaient astreints à rester dans leur brigade de gendarmerie tous les matins et toutes les nuits, sauf en cas d’appel pour une intervention urgente, et qu’ils pouvaient effectuer librement des sorties uniquement l’après-midi ».

Pas « plus de 100 kilomètres » pour une journée entière

Le sénateur explique notamment que certaines « brigades ne peuvent pas effectuer plus de 100 kilomètres de déplacements cumulés sur une journée entière ». Situation que le sénateur qualifie « d’incompréhensible et ubuesque ». 

En « totale contradiction » avec « la Police de sécurité du Quotidien »

Alain Joyandet souligne notamment le rapport contradictoire de ces difficultés matérielles avec la politique du gouvernement et notamment du ministre de Intérieur de mettre en place en 2019 une « police de sécurité du quotidien » et des « brigades de contact » pour la gendarmerie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

CODIS : des nouveaux locaux pour les sapeurs-pompiers à Besançon !

CODIS : des nouveaux locaux pour les sapeurs-pompiers à Besançon !

Les sapeurs-pompiers du Doubs ont présenté ce jeudi 20 juin 2019 les nouveaux locaux du centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) à Besançon. Ils peuvent ainsi mieux coordonner leurs moyens, surtout face à la hausse du nombre interventions dans le département : les opérateurs y reçoivent plus de 500 appels par jour et programment une intervention toutes les 13 minutes !

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.39
légère pluie
le 20/06 à 21h00
Vent
1.36 m/s
Pression
1016.99 hPa
Humidité
95 %

Sondage