Les greffiers en colère à nouveau dans les rues à Besançon

Publié le 21/05/2014 - 17:47
Mis à jour le 21/05/2014 - 17:50

Une nouvelle manifestation de greffiers du tribunal de grande instance de Besançon est annoncée jeudi 22 mai 2014, pour soutenir les négociations qui se sont ouvertes ce mercredi 21 mai entre leurs représentants syndicaux et la Chancellerie à Paris. 

pas reconnus

A Besançon, 20 à 30 greffiers sont mobilisés depuis mi-mars dans le cadre du mouvement national de cette profession pour une revalorisation de son statut et de ses salaires. Alors que les différentes organisations syndicales rencontrent la Chancellerie à Paris ce mercredi 21 mai et demain jeudi 22 mai, des manifestations de soutien auront lieu un peu partout en France. A Besançon, un cortège partira du palais de justice vers 13h15, direction la préfecture.
 

"Un emplâtre sur une jambe de bois"

"Les gens ne se rendent pas compte du travail que l’on fait. On est en sous-effectif. Des personnes sont parties en retraite et n’ont pas été remplacées, des jeunes femmes sont en arrêt maternité et ne sont pas non plus remplacées. On fait en plus des tâches qu’on n’est pas censés faire", explique l’un de ces "greffiers en colère", ajoutant : "Dans le budget de la Justice, le ministère nous octroie des miettes. Je comprends bien qu’il ne va pas nous sortir du chapeau des millions, mais s’il ne fait rien il y aura un jour ou l’autre un pépin. La réforme de la carte (ndlr : la carte judiciaire), on n’en voulait absolument pas. Cette réforme-là, c’est un emplâtre sur une jambe de bois."
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque à la machette à Besançon : un père de famille interpellé

Alexia Marquis, substitut du procureur à Besançon et David Tognelli, chef de la filière judiciaire (DIPJ), sont revenus jeudi 27 juin 2024 sur les faits commis vendredi dernier. Une commerçante avait été gravement blessée non pas la machette, mais au couteau vers 05h10 du matin Avenue Denfert-Rochereau à Besançon. Quelques minutes plus tôt, c’est un homme qui a échappé de peu à une agression similaire rue de Belfort…

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.38
partiellement nuageux
le 22/07 à 03h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
99 %