Les Jurassiens souhaiteraient majoritairement intégrer la future région Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 25/10/2014 - 19:03
Mis à jour le 26/10/2014 - 08:53

La majorité des 6.650 Jurassiens qui ont pris part à une consultation publique lancée en septembre s’est prononcée pour l’intégration du Jura avec la future région Bourgogne-France-Comté, envisagée par le projet de loi sur la réforme territoriale, a-t-on appris samedi auprès du Conseil général.

 ©
©

Les participants à cette consultation organisée dans le département du Jura, devaient se prononcer sur deux questions. À la question "la fusion des régions vous semble-t-elle être une priorité ?", 56% des votants ont répondu oui, 40 % non et 4% ont voté blanc ou nul.

À la question "si oui, pour vous, où est la place du Jura: en Bourgogne-Franche-Comté ou en Rhône-Alpes ?", 63,5% des votants se sont prononcés pour la présence du Jura dans la future région Bourgogne-Franche-Comté. Seuls 20,5% ont choisi la région Rhône-Alpes et 16% ont voté blanc ou nul.

Les Jurassiens ont participé au vote via un bulletin présent dans l'exemplaire de la revue mensuelle du Conseil général envoyée par courrier, également mise en ligne sur internet. La consultation, sans valeur décisionnaire, avait été lancée début septembre par le Conseil général du Jura. La majorité départementale, menée par le socialiste Christophe Perny souhaite s'appuyer sur ces résultats pour porter la volonté des Jurassiens, selon la collectivité.

Le projet de loi relatif à la délimitation des 13 nouvelles régions françaises prévoit la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté, dont fait partie le département du Jura. Mais à partir de 2016, les départements pourront bénéficier d'un "droit d'option" qui doit leur permettre de demander à quitter une région pour une autre.

L'examen du texte en deuxième lecture du projet de réforme territoriale commencera mardi en séance plénière au Sénat.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.35
légère pluie
le 22/06 à 6h00
Vent
3.8 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %