Les nouveaux profs font leur rentrée

Publié le 27/08/2014 - 21:03
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:05

Ce mercredi, près de 275 professeurs stagiaires faisaient leur rentrée lors d'une journée d'accueil au sein de l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE) à Besançon.

Retour à l’école

PUBLICITÉ

Ils sont 520 au total à être recrutés dans l’académie pour la rentrée 2014 :

  • 206 stagiaires dans le premier degré, dont plus de la moitié dans le Doubs (à savoir 125)
  • 270 stagiaires dans le second degré
  • et 44 dans l’enseignement privé

Soit 60 % de plus que l’an passé dans le second degré. Des effectifs en augmentation autour desquels s’est félicité le recteur, Eric Martin, qui a souhaité à tous la bienvenue dans « cette grande famille de l’enseignement, qui compte quelques 16 000 enseignants et 220 000 élèves dans l’Académie. »

Une meilleure transition professionnelle

Dès l’accueil, les syndicats et les mutuels attendaient de pied ferme les futurs enseignants. Passage obligé pour les petits nouveaux… Après avoir été sollicité de toute part, chacun était invité à rejoindre un amphithéâtre où leur étaient présentés le métier, les attentes de l’année de stage qui les attendent, les enjeux de la formation universitaire du Master ainsi que le programme de la semaine de préparation de la rentrée.

Le directeur de l’ESPE, Eric Prédine, a tenu à mettre l’accent sur la plus grande entrée progressive dans le métier. « Cette première rentrée s’effectuera pour vous en alternance, à mi-temps à l’ESPE et au sein de vos classes. »

Les anciennes critiques faites aux IUFM sur le manque de professionnalisation des étudiants restent en tête. Mais dorénavant les fonctionnaires ne sont plus lâchés dans la nature face à leurs élèves. « La transition est plus importante qu’avant » et cela a sans doute joué dans le regain d’intérêt des étudiants pour cette profession d’après le directeur.

Un métier d’avenir ?

Maël, 44 ans, faisait partie de futurs enseignants accueillis. Elle enseignera à la rentrée l’espagnol au collège Jean Jaurès de Saint Vit. Son parcours est atypique puisqu’elle s’est reconvertie. À l’inverse de la majorité des autres stagiaires qui sortent fraîchement de leur étude.

Elle a travaillé en tant que commerciale dans la plasturgie mais a décidé de revenir à ses premiers amours : l’espagnol et l’envie de transmettre. « J’avais déjà enseigné en qualité de vacataire à la CCI. » Si reprendre ses études n’a pas été forcément facile, elle a confiance dans l’avenir du métier, qui, comme l’a rappelé Eric Prédine, est « l’un des plus beaux ! »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L’Université Bourgogne Franche-Comté finance 32 projets pédagogiques dans la région

L'Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) va allouer près de 300 000 € aux équipes pédagogiques pour contribuer à la réussite des étudiants de 1e cycle de l’enseignement supérieur, à la rentrée 2019. Afin de créer une dynamique de réseau, les acteurs du projet RITM-BFC se réuniront le 27 juin 2019 à Dole (au lycée Nodier).

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

C’est parti pour le Bac avec la philo : la morale, Montaigne et des profs qui protestent devant les lycées

sujets et corrigés • L'oeuvre d'art, la morale, le travail, les Essais de Montaigne ou un texte de Freud... Les 554.000 candidats des bacs généraux et technologiques ont planché ce lundi 17 juin 2019 sur l'épreuve de philosophie, qui semble se dérouler normalement malgré un appel à la grève de la surveillance. Les 190.000 candidats au bac professionnel passent eux l'épreuve de français.

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Un dispositif spécial mis en place par la SNCF pour le baccalauréat 

Du 17 au 24 juin 2019, une série d'examens se déroulera en France. À la demande du Conseil Régional la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté met en place le dispositif d'alerte "SNCF Special Exams". Une vigilance "accrue" sera portée sur la ponctualité de ces trains et en cas de retard une alerte sera envoyée aux académies.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.53
couvert
le 21/06 à 0h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1017.51 hPa
Humidité
97 %

Sondage