Les plus hautes éoliennes de France inaugurées dans le Jura

Publié le 29/09/2018 - 19:28
Mis à jour le 29/09/2018 - 19:28

Érigées sur les terres agricoles et dans les bois de, Chamole, une commune de 170 habitants, elles dominent le premier plateau jurassien, avec une hauteur en bout de pale de 193 mètres.

© Valérie L ©
© Valérie L ©

À eux seuls, ces six colosses de béton produisent l’équivalent de la consommation électrique annuelle d’une ville de 12.000 foyers : les plus hautes éoliennes de France ont été inaugurées samedi à Chamole dans le Jura.

"C'est une grande satisfaction, l'aboutissement de dix ans de travail avec des acteurs qui croient en la transition écologique", s'est réjoui Fabrice Gourat, président d'Intervent, bureau d'études mulhousien en charge du développement du parc éolien.

Débuté en 2007, le projet réunit Intervent, l'allemand Enercon, qui a construit les éoliennes et en assure la maintenance, des investisseurs privés et des collectivités locales, dont la commune de Chamole. "Il n'y a pas eu d'opposition. On a pris les devants, échangé avec les riverains et on les a intégrés au projet", a expliqué Jean-Louis Dufour, maire de Chamole.

Un an de construction

Environ 630 personnes ont ainsi investi près d'un million d'euros dans une société en charge du financement et l'exploitation de l'une des éoliennes. Elle servira à l'avenir au développement d'autres projets autour des énergies renouvelables.

Après un an de construction, les trois pales de chaque édifice, accrochées à un impressionnant rotor de 115 mètres de diamètre, ont commencé à tourner en décembre sous l'effet du vent.

33 millions de kWh par an

Les éoliennes atteignent leur puissance maximale lorsqu'il souffle à 12 m/s à hauteur des nacelles, situées à 135 mètres, "un phénomène très régulier", estime Hartmut Schulteis, chargé de l'exploitation du parc pour Enercon. "Au sol, la vitesse du vent est bien moindre que dans d'autres régions, mais ces éoliennes sont les plus hautes de France pour aller chercher cette vitesse", détaille-il.

La production électrique attendue est de près de 33 millions de kWh par an, suffisant pour alimenter les communes environnantes en "électricité propre et renouvelable", selon les porteurs du projet. "Cela permettra d'éviter le rejet de 2.300 tonnes de gaz à effet de serre dans l'atmosphère chaque année", estiment-ils.

Le parc éolien de Chamole a nécessité un investissement total avoisinant 32 millions d'euros. Un contrat a été signé avec EDF pour le rachat de l'électricité, qui "permettra de rembourser les financements en 15 ans", selon Fabrice Gourat.

La filière éolienne représente désormais près de 5% de la production électrique totale en France, selon une étude du ministère de la Transition écologique et solidaire, citée par les porteurs du projet.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Leroy Merlin vous convie à découvrir son tout nouveau chapiteau pour une saison estivale inoubliable ! 

QUOI DE 9 ? • Le samedi 6 avril, Leroy Merlin a ouvert les portes de son chapiteau, juste à temps pour accueillir les beaux jours. À l'intérieur, un monde d'aménagement extérieur vous attend, prêt à répondre à toutes vos envies. Le chapiteau a pris place dans l'ancienne cour des matériaux, désormais délocalisée au 1C rue Lavoisier à Besançon.

Decathlon vous rachète votre matériel de sport inutilisé grâce à la Seconde Vie

PUBLI-INFO • La Seconde Vie chez Decathlon est un service de rachat de votre matériel, sur certains sports, en très bon état, sous forme de bon d’achat ou de virement bancaire. Pour profiter de ce service, voici un guide vous expliquant ce qui peut être repris et sous quelles conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.47
légère pluie
le 17/04 à 15h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
89 %