Alerte Témoin

Les services à la personne mobilisent 32 000 salariés... à temps très partiel

Publié le 02/02/2011 - 15:49
Mis à jour le 02/02/2011 - 15:49

Depuis 2005, le secteur des services à la personne est l’un des secteurs de l’économie le plus créateur d’emplois. Au total, 442 structures agréées œuvrent dans ce domaine en Franche-Comté.

Les services d’aide à la personne viennent de faire l’objet d’une étude régionale commentée hier à Besançon à la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). Comme l’a souligné son directeur, Bernard Bailbé, ce secteur est passé en quelques années « de la simple protection sociale à un marché des services à la personne ».
Une image dévalorisée
Un pan de l’économie dont le poids va aller croissant avec le vieillissement de la population, l’évolution des structures familiales, l’accompagnement des jeunes enfants… Les besoins sont de plus en plus importants, mais les métiers des services à la personne ont encore une image dévalorisée car souvent considérés comme des petits boulots avec des temps de travail très fractionnés. D’ailleurs un salarié sur deux n’est pas satisfait de son niveau d’activité. En revanche, on ignore souvent que les salaires du secteur sont supérieurs au SMIC (10 € net).
En Franche-Comté, Il y a 7500 équivalents temps plein, soit 32 000 salariés, dans ce secteur qui regroupe à la fois les services aux personnes dépendantes (personnes âgées et handicapés), les services à la famille (garde d’enfants et soutien scolaire) et les services à la vie quotidienne (ménage, repassage, petit bricolage…).
Ces services peuvent se décliner sous trois formes : de gré à gré entre un particulier qui recrute directement un salarié à son domicile, par le biais d’un mandataire qui recrute à la place d’un usager et qui prend en charge les formalités administratives en sachant que l’employé reste juridiquement dépendant du particulier-employeur et, troisième solution, celle qui consiste à passer par un prestataire qui prend tout en charge et qui est l’employeur du salarié.
142 auto-entrepreneurs
Le secteur des services à la personne a la particularité d’être très atomisé et de plus en plus concurrentiel. Outre les particuliers, le marché franc-comtois est occupé par des associations (144), les centres communaux d’action sociale (7), des entreprises privés (149) et de plus en plus d’auto-entrepreneurs (142).
L’administration compte bien faire évoluer ce secteur en soutenant la création et le développement de l’emploi en simplifiant notamment les procédures. Elle souhaite également le professionnaliser en développant la qualité qui passe forcément par la réduction du morcellement du temps de travail et par la formation. Il s’agira également de soutenir et de promouvoir le chèque universel (emploi-services). « Il faut donner un peu de sérénité au secteur », a conclu Bernard Bailbé.
  
12 millions d’heures de travail
En 2008, 12 millions d’heures de travail ont été enregistrées au bénéfice de 82 300 utilisateurs dont 62% par l’intermédiaire d’organismes agréés de service à la personne (OASP) et 38% en emploi direct. Environ 32 000 personnes travaillent dans le secteur la plupart des cas en temps partiel puisque ce chiffre correspond à 7500 postes en équivalent temps plein.
Le Doubs est le plus gros pourvoyeur de salariés avec 12 650 personnes (soit 2875 équivalent temps plein) suivi par la Haute-Saône avec 8749 personnes (soit 1882 ETP), le Jura avec 6958 salariés (soit 1611 ETP) et le Territoire de Belfort avec 3625 personnes (soit 1094 ETP). Seules 10% des offres d’emploi d’aide à domicile correspondant à des postes à temps plein. C’est un métier qui n’est pas en tension puisque 6700 personnes (95% sont des femmes) sont inscrites à Pôle emploi fin novembre 2010.
Le ratio heures effectuées/nombre d’habitants laisse apparaitre que les services sont relativement plus développés en Haute-Saône et dans le Territoire de Belfort avec, pour les deux départements, 6,24 heures de travail par habitant quand le Doubs en compte seulement 4,5 et le Jura 4,9. La moyenne régionale est de 5,39 heures. Le record des villes est détenu par Vesoul avec 8,05 heures par habitants.
78% des heures consacrées aux personnes dépendantes
La moitié des heures rémunérées dans le domaine des services à la personne le sont au titre de l’emploi direct, sans intermédiaires. Une pratique facilitée par le développement du chèque emploi service universel (CESU). 41% passent par des prestataires et 9% par des mandataires.
En Franche-Comté, la répartition selon les types de services est la suivante : 78% des heures sont consacrées aux personnes dépendantes. A 97%, cela concerne les services aux personnes âgées, activités essentiellement assurée par les organismes agréés financés par les conseils généraux.
19% des heures sont liées aux services à la vie quotidienne : le repassage et le ménage à hauteur de 86%, quand la préparation des repas et des courses est à 8% et le petit jardinage et le bricolage à 6%.
Les 3% d’heures dévolues aux services à la famille se répartissent entre la garde d’enfants (78%), le soutien scolaire (17%) et l’assistance informatique (3%).
 
 
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

Rachat de Bombardier Transport par Alstom : « la Bourgogne Franche-Comté doit tirer son épingle du jeu » (MG Dufay)

La Commission européenne a autorisé sous conditions vendredi 31 juillet 2020 le rachat par Alstom de la branche transports du canadien Bombardier, qui donnera naissance à un géant du rail, un an et demi après le mariage avorté du groupe français avec Siemens."C’est toute la filière ferroviaire régionale qui en sort gagnante notamment pour les trois sites Alstom que compte notre territoire" a commenté Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté.

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Comme un nouveau souffle chez le concessionnaire Savy à Besançon

PUBLI-INFO • Depuis le 1er juillet 2020, Jérôme Pruvot et Régis Guillon sont arrivés chez le concessionnaire Savy à Besançon. Respectivement directeur général et responsable commercial de Savy Franche-Comté, ces deux passionnés d'automobile qui en ont fait leur métier ont pour objectif de donner un nouveau souffle à la concession. L'occasion d'aborder les nouveautés BMW, Mini et BMW Motorrad.

L’allocation de rentrée scolaire, majorée de 100€, sera versée le 18 août

Majorée "exceptionnellement" de 100 euros cette année, en raison "des conséquences sociales de la crise épidémique", elle sera versée le 18 août en Métropole, indique le ministère de la Santé et des Solidarités mercredi 29 juillet. Plus de trois millions de familles aux revenus modestes devraient en bénéficier cette année.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     20.17
    peu nuageux
    le 06/08 à 21h00
    Vent
    1.6 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    60 %

    Sondage