Les tarifs de la cantine et du périscolaire vont augmenter dans les écoles de Besançon

Publié le 22/02/2023 - 17:20
Mis à jour le 22/02/2023 - 17:38

La modification de la grille tarifaire de l’accueil périscolaire basée sur le quotient familial de la CAF sera à l’ordre du jour du prochain conseil municipal qui aura lieu ce jeudi 23 février à Besançon. Les nouveaux tarifs seront applicables, s'ils sont votés, dès la rentrée 2023.

Du côté de l’accueil périscolaire du matin, aucun changement. Celui-ci restera un service public, c’est-à-dire "pris en charge par la collectivité, donc par les impôts", a précisé Claudine Caulet, adjointe en charge de l’éducation, des écoles et de la restauration scolaire.

Pour le temps périscolaire du midi en revanche, le calcul continuera de s’effectuer en fonction du quotient familial de la CAF "qui suit l’évolution de la vie de la famille". Le repas le moins cher initialement à 1€50 pour les familles les plus modestes, passera à 1€ et le plus cher en revanche pour les classes aisées grimpera de 6€ à 8€50. 

© Élodie R.

Afin de tenir compte des problématique de pouvoir d’achat, la mairie a annoncé que les enfants des familles de classes modestes et moyennes (quotient familial CAF en dessous de 1300) bénéficieront d’une baisse du tarif. Quant aux ménages les plus aisés (QF familial CAF à plus de 3000), ils "contribueront davantage à l’effort de solidarité" en payant un tarif maximum de 8€50.  

À noter que, quelque soit le tarif appliqué, celui-ci "reste bien inférieur au véritable prix du service évalué à plus de 13€50", a indiqué Claudine Caulet.

Le tarif de l’accueil périscolaire de l’après-midi connait lui aussi une évolution. Le tarif du forfait annuel sera ainsi "plus progressif" et évoluera entre 2€ par an pour les familles les plus modestes et 170€ par an pour les foyer les plus aisés. 

Cette refonte des tarifs, s’inscrit dans le grand objectif de la Ville d’augmenter les capacités d’accueil et d’améliorer les conditions de travail des animateurs périscolaires. 

1 Commentaire

Comment voter de telles augmentations à un moment où tout le monde se sert la ceinture... Quand on travaille à 2 et que l'on a qu'un seul enfant, on va payer pour ceux qui ne bossent pas!!!
Publié le 22 fevrier 2023 à 21h40 par marcel martin • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Education

Classement des collèges de France : quels sont les meilleurs établissements de Besançon ?

Après les résultats du brevet, c'est au tour des collèges d'être évalués par le magazine L’Etudiant qui a publié le 18 juillet 2024 le classement 2024-2025 des meilleurs collèges de France. À Besançon, les notes des établissements vont de A (meilleure note) à E (moins bonne note). Quels sont les meilleurs établissements ? Réponses.

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Le taux de réussite au brevet en baisse dans l’académie de Besançon

Comme au niveau national, le taux de réussite au brevet est en baisse dans l’académie de Besançon avec un taux, toutes séries et tous candidats confondus qui s’élève à 85,4 % pour la session 2024. Soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2023. Voici les résultats plus en détail communiqués par le rectorat de Besançon.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

Législatives 2024 : la présidente de l’université de Franche-Comté appelle à ”rejeter” le Rassemblement national

La présidente de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, a partagé un communiqué le 1er juillet 2024 signé de France Universités, de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CdeÞ), de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Conférences des directeurs des écoles françaises de management (CDEFM) appelant à dire ”non” au Rassemblement national au deuxième tour des élections législatives anticipées le 7 juillet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.99
légère pluie
le 22/07 à 09h00
Vent
2 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
82 %