L'éthylotest antidémarrage pour en faire "un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool" dans le Doubs

Publié le 15/10/2020 - 16:30
Mis à jour le 21/10/2020 - 17:17

Dans le cadre d’une démarche de promotion du dispositif d’éthylotest antidémarrage, avec l’objectif d’en faire "un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool", le préfet du Doubs Joël Mathurin a organisé une journée technique dédiée à ce sujet ce jeudi 15 octobre sur la parking Mouras à Besançon. Des représentants du parquet, des bâtonniers, des forces de l’ordre et des installateurs locaux y ont participé. Comment ça marche ?

L’éthylotest antidémarrage est un instrument de mesure du taux d’alcool dans l’air expiré associé au système de démarrage d’un véhicule. Il empêche la mise en route du moteur si le taux d’alcool enregistré est supérieur à celui autorisé par la législation. L’EAD peut être imposé aux conducteurs par le préfet de département comme alternative à la suspension du permis de conduire ou après avis de la commission médicale ainsi que par décision judiciaire à tous les stades de la procédure.

Pour cette journée dédiée, des représentants du pôle sécurité routière de la Direction départementale des territoires du Doubs et de la société Dräger (fournisseur d’éthylotest anti-démarrage) ont présenté l’évolution du cadre réglementaire de mise en œuvre de l’éthylotest antidémarrage sur le territoire, les solutions d’achat et de location qui sont proposées, ainsi qu’une démonstration pratique du dispositif. Jusqu'à présent, les chauffeurs de transports collectifs (cars scolaires, cars touristiques, etc.) conduisent des véhicules équipés d'un éthylotest antidémarrage à l'exception des chauffeurs de bus urbains. Toutefois, ce système ne remplace pas un éthylotest des forces de l'ordre, beaucoup plus précis.

Comment ça marche ?

Ce dispositif interdit le démarrage d’un véhicule si le taux d’alcool du conducteur est positif ou si le démarrage n’a pas eu lieu dans les deux minutes qui suivent le résultat de ce premier souffle. Dès lors que le moteur du véhicule a démarré, l’équipement demande de manière aléatoire (entre 5 et 30 minutes après le démarrage du moteur) un nouveau souffle qui doit lui aussi être réalisé à l’arrêt : le conducteur dispose alors d’un délai de 20 minutes pour effectuer ce nouveau contrôle.

Le coût de ce système ?

L'installation d'un éthylotest anti-démarrage dans un véhicule coûte 1.400 euros.

Pour rappel

La limite légale de l'alcoolémie en France :

  • 0,1 mg/L dans l'air expiré pour les jeunes conducteurs (permis probatoire, moins de 3 ans)
  • 0,25 mg/L dans l'air expiré pour les conducteurs (moto, auto, utilitaire et poids lourds)
  • 0,1 mh/L dans l'air expiré pour les conducteurs de véhicules de transports routiers de voyeurs

On parle de délit d'alcool pour un teux supérieur à 0,4 mg/L d'air expiré soit environ 0,8g/L de sang

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".

Un chercheur franc-comtois reçoit un financement du MIT pour savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable

VIDEO • Né à Devecey, historien de profession et directeur de recherche au CNRS à l'université de Franche-Comté au laboratoire Chrono-environnement depuis 2018, Emmanuel Garnier a reçu un financement en juin 2021 de 30.000€ du Harvard - MIT pour son projet sur le climat de demain intitulé "Paris facing the climatic crises of the little ice age 15th-19th centuries". Objectif : savoir comment reconstruire une nouvelle ville durable…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.4
nuageux
le 23/09 à 9h00
Vent
1.47 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
89 %

Sondage