L'éthylotest antidémarrage pour en faire "un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool" dans le Doubs

Publié le 15/10/2020 - 16:30
Mis à jour le 15/10/2020 - 16:30

Dans le cadre d’une démarche de promotion du dispositif d’éthylotest antidémarrage, avec l’objectif d’en faire "un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool", le préfet du Doubs Joël Mathurin a organisé une journée technique dédiée à ce sujet ce jeudi 15 octobre sur la parking Mouras à Besançon. Des représentants du parquet, des bâtonniers, des forces de l’ordre et des installateurs locaux y ont participé. Comment ça marche ?

L’éthylotest antidémarrage est un instrument de mesure du taux d’alcool dans l’air expiré associé au système de démarrage d’un véhicule. Il empêche la mise en route du moteur si le taux d’alcool enregistré est supérieur à celui autorisé par la législation. L’EAD peut être imposé aux conducteurs par le préfet de département comme alternative à la suspension du permis de conduire ou après avis de la commission médicale ainsi que par décision judiciaire à tous les stades de la procédure.

Pour cette journée dédiée, des représentants du pôle sécurité routière de la Direction départementale des territoires du Doubs et de la société Dräger (fournisseur d’éthylotest anti-démarrage) ont présenté l’évolution du cadre réglementaire de mise en œuvre de l’éthylotest antidémarrage sur le territoire, les solutions d’achat et de location qui sont proposées, ainsi qu’une démonstration pratique du dispositif. Jusqu'à présent, les chauffeurs de transports collectifs (cars scolaires, cars touristiques, etc.) conduisent des véhicules équipés d'un éthylotest antidémarrage à l'exception des chauffeurs de bus urbains. Toutefois, ce système ne remplace pas un éthylotest des forces de l'ordre, beaucoup plus précis.

Comment ça marche ?

Ce dispositif interdit le démarrage d’un véhicule si le taux d’alcool du conducteur est positif ou si le démarrage n’a pas eu lieu dans les deux minutes qui suivent le résultat de ce premier souffle. Dès lors que le moteur du véhicule a démarré, l’équipement demande de manière aléatoire (entre 5 et 30 minutes après le démarrage du moteur) un nouveau souffle qui doit lui aussi être réalisé à l’arrêt : le conducteur dispose alors d’un délai de 20 minutes pour effectuer ce nouveau contrôle.

Le coût de ce système ?

L'installation d'un éthylotest anti-démarrage dans un véhicule coûte 1.400 euros.

Pour rappel

La limite légale de l'alcoolémie en France :

  • 0,1 mg/L dans l'air expiré pour les jeunes conducteurs (permis probatoire, moins de 3 ans)
  • 0,25 mg/L dans l'air expiré pour les conducteurs (moto, auto, utilitaire et poids lourds)
  • 0,1 mh/L dans l'air expiré pour les conducteurs de véhicules de transports routiers de voyeurs

On parle de délit d'alcool pour un teux supérieur à 0,4 mg/L d'air expiré soit environ 0,8g/L de sang

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Concours Toqués de la Morteau et saucisse de Morteau IGP 2020 : les résultats !

Le concours de cuisine Les Toqués de la Morteau, organisé dans le cadre des 10 ans de l'IGP, a vu s'affronter depuis le 30 septembre 40 participants venus de Bourgogne Franche-Comté. Le pitch : associer la saucisse de Morteau à un ou plusieurs produits locaux (Comté, Morbier, Cancoillotte, Époisses, Vin du Jura ou de Bourgogne) et créer "la recette qui fera l'unanimité". Découvrez les gagnants du concours...

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Enseignant décapité à Conflans : rassemblement des profs d’histoire-géographie lundi après-midi

Effroi, émotion, incompréhension et colère. C'est un mélange de sentiments qui anime la communauté éducative au lendemain de l'attentat islamiste. Un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de 47 ans a été décapité à proximité de son collège. Dimanche, ils étaient plus de 900  à Be en hommage à Samuel Paty. Les professeurs d'histoire géographie du secteur de Besançon ont également  décidé de se rassembler ce lundi 19 octobre 2020 à 16h30, toujours devant la statue de Victor Hugo, esplanade des Droits de l'Homme.

Enseignant décapité : plusieurs rassemblements ce dimanche en Franche-Comté

Alors que les profs d'histoire-géographie de la région de Besançon organisent un rassemblement lundi à 16h30, les syndicats Solidaires, FSU, UNSA Education, Sgen-CFDT, FO et CGT Educ'action appellent à plusieurs rassemblements ce dimanche à 15h, à Besançon, Montbéliard, Belfort, Dole, Lons-le-Saunier, Vesoul ou encore Héricourt.

L’éthylotest antidémarrage pour en faire « un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool » dans le Doubs

Dans le cadre d’une démarche de promotion du dispositif d’éthylotest antidémarrage, avec l’objectif d’en faire "un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool", le préfet du Doubs Joël Mathurin a organisé une journée technique dédiée à ce sujet ce jeudi 15 octobre sur la parking Mouras à Besançon. Des représentants du parquet, des bâtonniers, des forces de l’ordre et des installateurs locaux y ont participé. Comment ça marche ?

Polémique sur les propos de A. Chassagne : le PCF du Doubs s’insurge du comportement de L. Fagaut

Déclenchée lors de la conférence de presse du 9 octobre dernier, la polémique sur les propos tenus par Aline Chassagne, adjointe à la culture à Besançon n'en finit toujours pas. Après avoir répondu à ses détracteurs (le partir LR en autre) lors du conseil municipal, c'est au tour du PCF du Doubs de s'insurger de l'invective du chef de file de l'opposition L. Fagaut...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.3
couvert
le 20/10 à 9h00
Vent
0.25 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
62 %

Sondage