L'éthylotest antidémarrage pour en faire "un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool" dans le Doubs

Publié le 15/10/2020 - 16:30
Mis à jour le 21/10/2020 - 17:17

Dans le cadre d’une démarche de promotion du dispositif d’éthylotest antidémarrage, avec l’objectif d’en faire « un levier efficace de lutte contre la conduite sous l’emprise de l’alcool », le préfet du Doubs Joël Mathurin a organisé une journée technique dédiée à ce sujet ce jeudi 15 octobre sur la parking Mouras à Besançon. Des représentants du parquet, des bâtonniers, des forces de l’ordre et des installateurs locaux y ont participé. Comment ça marche ?

L’éthylotest antidémarrage est un instrument de mesure du taux d’alcool dans l’air expiré associé au système de démarrage d’un véhicule. Il empêche la mise en route du moteur si le taux d’alcool enregistré est supérieur à celui autorisé par la législation. L’EAD peut être imposé aux conducteurs par le préfet de département comme alternative à la suspension du permis de conduire ou après avis de la commission médicale ainsi que par décision judiciaire à tous les stades de la procédure.

Pour cette journée dédiée, des représentants du pôle sécurité routière de la Direction départementale des territoires du Doubs et de la société Dräger (fournisseur d’éthylotest anti-démarrage) ont présenté l’évolution du cadre réglementaire de mise en œuvre de l’éthylotest antidémarrage sur le territoire, les solutions d’achat et de location qui sont proposées, ainsi qu’une démonstration pratique du dispositif. Jusqu'à présent, les chauffeurs de transports collectifs (cars scolaires, cars touristiques, etc.) conduisent des véhicules équipés d'un éthylotest antidémarrage à l'exception des chauffeurs de bus urbains. Toutefois, ce système ne remplace pas un éthylotest des forces de l'ordre, beaucoup plus précis.

Comment ça marche ?

Ce dispositif interdit le démarrage d’un véhicule si le taux d’alcool du conducteur est positif ou si le démarrage n’a pas eu lieu dans les deux minutes qui suivent le résultat de ce premier souffle. Dès lors que le moteur du véhicule a démarré, l’équipement demande de manière aléatoire (entre 5 et 30 minutes après le démarrage du moteur) un nouveau souffle qui doit lui aussi être réalisé à l’arrêt : le conducteur dispose alors d’un délai de 20 minutes pour effectuer ce nouveau contrôle.

Le coût de ce système ?

L'installation d'un éthylotest anti-démarrage dans un véhicule coûte 1.400 euros.

Pour rappel

La limite légale de l'alcoolémie en France :

  • 0,1 mg/L dans l'air expiré pour les jeunes conducteurs (permis probatoire, moins de 3 ans)
  • 0,25 mg/L dans l'air expiré pour les conducteurs (moto, auto, utilitaire et poids lourds)
  • 0,1 mh/L dans l'air expiré pour les conducteurs de véhicules de transports routiers de voyeurs

On parle de délit d'alcool pour un teux supérieur à 0,4 mg/L d'air expiré soit environ 0,8g/L de sang

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Des membres du CESER en visite au laboratoire Femto-ST

Les membres du conseil économique, social et environnemental régional (CESER) ont visité mardi 9 juillet 2024 le laboratoire Femto-St à Besançon. Ils ont notamment échangé avec le directeur, des chercheurs et un représentant de la délégation régionale académique à la recherche et à l’innovation.

Gros bug mondial Microsoft : chaînes TV, aéroports et entreprises subissent d’importantes perturbations

Mise à jour à 16h56 • Depuis vendredi 19 juillet 2024 au matin, de nombreuses entreprises et administrations rencontrent d’importants problèmes informatiques, comme des dysfonctionnements sur des terminaux de paiements our pour les règlements en ligne sur certains sites, des problèmes dans des aéroports et des chaînes télévisées perturbées comme Canal+ ou TF1.. D’où vient ce bug mondial ?

À quoi ressemble la nouvelle base nautique d’Osselle ?

La nouvelle base nautique d'Osselle, renommée Les lacs d'Osselle, entièrement rénovée, a été inaugurée jeudi 18 juillet 2024 en présence notamment d'Anne Olszak, maire d'Osselle-Routelle, d'Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Ludovic Fagaut, vice-président du Département du Doubs et Patrick Ayache, vice-président en charge du tourisme de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

En images : cérémonie, village des armées et défilé du 14 juillet

De nombreux Bisontins et Bisontines se sont donnés rendez-vous ce dimanche 14 juillet 2024 sur le parking Chamars pour assister à la dernière cérémonie de prise d’armes du Général Rondeau et visiter le village des armées. Les spectateurs ont également pu assister au défilé à pied et motorisé des forces armées avec la présence de blindés sur le Boulevard Charles de Gaulle.

La Biscuiterie Billiotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billiotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.74
peu nuageux
le 22/07 à 03h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
99 %