Leuba jette un pavé dans la mare, le PS bisontin ne veut pas s’embourber…

Publié le 05/10/2012 - 15:20
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:21

Lors du dernier conseil municipal de Besançon du 20 septembre 2012, Jean-Sébastien Leuba, pourtant dans la majorité socialiste, n’a pas souhaité prendre part au vote sur l’augmentation de la subvention accordée à l’association d’art contemporain « Le Pavé dans la mare » dirigée par la femme d'Yves-Michel Dahoui, l’adjoint à la culture. En filigrane, la question d'un conflit d’intérêts est à nouveau posée. Dans ce dossier, l’UMP souhaite que toute la transparence soit faite "en urgence". Le Modem Philippe Gonon va plus loin, il réclame que Dahoui soit suspendu…

 ©
©

Polémique

Le 20 septembre 2012 lors du conseil municipal, le PS Jean-Sébastien Leuba se lance dans une argumentation à la suprise générale. « Je ne fais pas de procès d'intention aux personnes (…)Je me contente d'essayer de faire mon travail de Conseiller municipal en posant des questions dans un souci d'éclaircissement, de transparence et si possible d'apaisement… » Raté pour celui qui souhaitait « juste » comprendre pourquoi il était proposé de verser 25 000 euros à l’automne puis 32 500  en janvier en plus des 40 000 euros alloués en juillet « Soit en 7 mois, 97 500€ ». Il n'en fallait pas plus pour relancer le feuilleton du Pavé... 

Jeudi, l’UMP bisontine (Jean Rosselot, Pascal Bonnet, Michel Omouri, Jean-Marie Girerd) réagit, modérément. « Nous n’avons jamais eu de réponse de fond à nos interrogations, mais la dénonciation de rumeurs sans rapport avec le sujet voire des menaces de la part de l’Exécutif. La vérité et la transparence sont urgentes. Le Maire et son équipe les doivent aux Bisontins : il s’agit d’argent public et de dignité du pouvoir municipal ».

Gonon dépose deux recours devant le tribunal

Le conseiller Modem Philippe Gonon n’hésite pas à aller plus loin. « Fallait-il du courage à ce conseiller municipal issu de la majorité pour  publiquement s’interroger sur les dépenses du Pavé en Chine, à  New York, ou bien sur les achats d’œuvres d’art réalisés par la ville auprès du Pavé (alors anonyme) pour des sommes importantes ».

Le conseiller municipal centriste a donc déposé deux recours devant le tribunal administratif de Besançon et va demander au maire de mettre en place une commission d’enquête municipale, composée de membres de la  majorité et de l'opposition, pour étudier les conditions d’utilisation des subventions par le Pavé depuis 2008 , date de la nomination de Monsieur  Dahoui en tant qu’adjoint à la culture. « Il serait souhaitable que, pendant le temps où la justice va instruire le dossier et où la commission d’enquête va œuvrer, l’adjoint à la culture soit suspendu… »

Une affaire purement politique ? 

 Principal mis en cause dans cette affaire, l'adjoint à la culture dénonce le "poujadisme populiste" émanant de l'élu Modem. Pour sa défense, son entourage souligne qu'il ne prend part à aucune décision liée à la structure culturelle. Jean-Louis Fousseret, qui soutient son adjoint, s'est dit garant de la transparence sur ce dossier. 

Dans cette affaire, il est plus question de querelles que de culture même si les arcanes de la politique bisontine peuvent s'apparenter à un art devenu très contemporain !  

À moins de deux ans des élections municipales, chacun cherche donc à se démarquer sur fond de morale politique et de transparence. Une tendance certes louable, mais qui net sert aujourd'hui qu'à alimenter un esclandre médiatico-politicien, très lointain, des préoccupations des Bisontins...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le travail de Marie-Jo Monnet mis en lumière...

Le dimanche 9 mai 2021, les caméras se sont posées à a Tuilerie de Vaire pour le tournage d'un second film consacré à Marie-Jo Monnet, bien connue pour ses sculptures de chevaux comtois régulièrement exposées à la galerie Médicis de Besançon. Le focus sera mis cette fois sur ses dessins…

Le Festival de la Paille et le « No Logo » écrivent à Emmanuel Macron 

lettre ouverte • Suite aux dernières annonces gouvernementales remettant en question le travail de concertation effectué ces derniers mois entre les festivals et le Ministère de la Culture, Le No Logo Festival et le Festival de la Paille, membres du SMA (Syndicat des Musiques Actuelles) demandent à Emmanuel Macron d'apporter des précisions d’ici le 15 mai 2021, délai au terme duquel ils seront contraints de prendre des décisions sur la tenue des événements…

Un festival grandeur nature à La Rodia pour valider la formation de 14 étudiants en métiers d’art

Dans le cadre de son accompagnement professionnel, La Rodia a accueilli 14 élèves du DNMADE diplôme national des métiers d’art et du design afin de valider leur trois années de formation avec un cas pratique dans les conditions réelles. Ce festival grandeur nature s'est déroulé ce vendredi 7 mai 2021, "une première nationale" dans ce contexte sanitaire.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.22
légère pluie
le 16/05 à 9h00
Vent
3.69 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
100 %

Sondage