Alerte Témoin

L'histoire d'un gendarme chasseur de résistants

Publié le 17/04/2011 - 12:24
Mis à jour le 17/04/2011 - 12:24

L'ex-capitaine de gendarmerie Pierre Arnaud, jugé coupable de trahison, a été condamné à mort par la Cour de justice du Jura le 18 octobre 1945. Dans un livre très documenté, un ancien journaliste du quotidien Le Progrès, Jean-Claude Bonnot, raconte pourquoi et comment cet officier a choisi la collaboration plutôt que la résistance.

1302982083.jpg
©carvy
Le procès de Pierre Arnaud a eu un immense retentissement à la sortie de la guerre. Jean-Claude Bonnot remet cette affaire dans son contexte en décrivant l'activité quotidienne de la gendarmerie à cette époque.

Légitimiste par nature, la gendarmerie obéit d'abord aux ordres de Vichy, avant que ceratins de ses hommes choisissent la lutte contre l'occupant. Mais entre collaboration et résistance, bien des nuances ont cohabité.

L'histoire des gendarmes résistants a été jusqu'à présent la plus abondamment traitée, celle de la collaboration au sein de l'institution n'a été que très rarement abordée.

C'est précisément le mérite de Jean-Claude Bonnot de s'y être attelé en s'appuyant plus particulièrement sur les archives du Service historique de la Défense dont certaines ne sont encore communicables que par dérogation.

L'Affaire Arnaud - Trahison à la gendarmerie
1939 - 1945 en Franche-Comté - 264 pages
Jean-Claude Bonnot
Editions du Belvédère - 19 €

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un été culturel et apprenant au Musée des maisons comtoises à Nancray

En complément des animations quotidiennes, des dimanches contes et rencontres, le musée des Maisons comtoises propose dans le cadre de "l’été culturel et apprenant" initié par le Ministère de la Culture, une série d’ateliers artistiques, d’animations à l’éducation à l’environnement et au développement durable, des contes, des petits concerts et petits spectacles… Découvrez le programme !

200 ans après, une exceptionnelle statuette médiévale de retour à Dijon

Elle avait échappé de justesse à la destruction lors de la Révolution, était restée dans des mains privées depuis 1813, avant de faire l'objet d'une âpre bataille judiciaire: une exceptionnelle statuette médiévale a finalement retrouvé samedi Dijon, où sont exposés les tombeaux d'où elle avait été arrachée il y a plus de 200 ans.

Découverte de 150 tombes parmi les plus anciennes de Gaule

Cent cinquante tombes datant du milieu du IIIe au Ve siècle, dont l'une pourrait contenir une dépouille bien conservée, ont été mises au jour à Autun (Saône-et-Loire) lors de fouilles d'une importante nécropole du nord de la Gaule, a-t-on appris vendredi 3 juillet 2020 auprès de l'organisateur du chantier.

L’office de tourisme et des congrès du Grand Besançon se prépare à l’arrivée des touristes !

L'Office de tourisme, installé dans les locaux de l'Hôtel de Ville place du 8 Septembre, rouvrira entièrement ses portes au public à partir de mercredi 1er juillet 2020 à 10 heures avec un accueil des visiteurs du lundi au dimanche de 10h à 18h en haute saison (juillet-août). Les visites commentées reprendront ainsi que le dispositif mobile d'informations...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.93
    couvert
    le 14/07 à 9h00
    Vent
    2.11 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    72 %

    Sondage