Alerte Témoin

Limitation à 80 km/h : des sénateurs demandent la suspension de la décision de réduire la vitesse

Publié le 21/02/2018 - 14:49
Mis à jour le 22/02/2018 - 14:25

Michel Raison, sénateur LR de Haute-Saône, et deux autres sénateurs membres du groupe de travail du Sénat sur la sécurité routière, sont "étonnés" du lancement d'une campagne de presse officielle sur "la nécessité de réduire la vitesse maximale autorisée". Ils demandent la suspension de la décision de passer de 90 à 80 km/h sur certaines routes en attendant la fin de leurs travaux sur ce sujet… 

15267828_1009712665818568_6563863353640327083_n.jpg
Michel Raison ©Sénat

Dans un communiqué commun, Michel Raison, Jean-Luc Fichet ( et Michèle Vullin dénoncent une "coûteuse campagne de presse prétendant montrer aux Français pourquoi il est nécessaire de baisser la vitesse maximale autorisée sur certaines routes et destinée à être reproduite pendant un mois sur plus de 300 supports de la presse quotidienne nationale, régionale, hebdomadaire et télévisuelle." 

Une demande pour suspendre la réduction de vitesse de 90 à 80 km/h 

Ce groupe de travail est chargé d'évaluer "sans apriori" l'utilité et l'efficacité pour la lutte contre l'insécurité routière de certaines mesures annoncées par le gouvernement. Les sénateurs concernés ont souhaité que la décision de réduire de 90 km/h à 80 km/h la vitesse maximale autorisée sur certaines routes "soit suspendue dans l'attente de ses conclusions." 

Une "courtoisie républicaine qui fait fi des travaux actuellement en cours" 

Alors qu'ils ont débuté une série d'auditions et ouvert un espace participatif dédié sur le site du Sénat pour recueillir l'ensemble des points de vue, Michel Raison, Jean-Luc Fichet et Michèle Vullien avouent "regretter vivement ce manque de courtoisie républicaine qui fait fi des travaux actuellement en cours au Parlement pour analysée le bien-fondé de cette décision." 

Infos +

  • Le groupe de travail entend rendre ses conclusions d'ici deux mois.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Éric Alauzet demande au maire de Besançon d’organiser une rentrée pour « tous les niveaux »

Déconfinement • Le conseiller municipal et candidat à la mairie de Besançon souhaite que l'ensemble des petits Bisontins puisse "même partiellement" retrouver le chemin de l'école au moment ou le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, s'est déclaré favorable à des règles moins strictes à l'école d'ici fin juin.

Ludovic Fagaut : pour une vi(ll)e « plus durable » et une « écologie du bon sens »

Le candidat LR Ludovic Fagaut a choisi la journée internationale de l'environnement et s'est installé sur le toit de l'espace coworking l'Épicerie, place de la Révolution pour présenter son programme écologique. Face la candidate Anne Vignot (EELV - PS - PC - Génération.s), il a égrainé quelques une de ses idées : de "Terra Vesontio" aux Vaîtes à la promotion des producteurs locaux, mais également des 30.000 arbres plantés au doublement du nombre de kilomètres de voies cyclables.

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.91
légère pluie
le 07/06 à 12h00
Vent
2.45 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
83 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune