Alerte Témoin

L'industrie du futur se construit à Micronora Besançon

Publié le 25/09/2018 - 18:48
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:38

inauguration •

950 exposants, dont 35 % d'étrangers. Inauguré ce mardi 25 septembre 2018, le salon Micronora ne s'est jamais aussi bien porté... tout comme les microtechniques. 15.000 visiteurs professionnels  sont attendus jusqu'au vendredi 28 septembre à Micropolis Besançon.

Plus de six mois avant son ouverture, le salon biannuel Micronora affichait déjà complet.  Avec 950 exposants, le salon des microtechniques affiche un record. Avec un taux de près de 80 % de fidélité, les exposants savent pourquoi ils viennent à Besançon.

Le président du Grand Besançon, Jean-Louis Fousseret, la présidente de région Marie-Guite Dufay se sont réjoui de ce succès lors de l'inauguration du salon en présence de la présidente du département du Doubs Christine Bouquin, du député Éric Alauzet et du préfet du Doubs par intérim Jean-Philippe Setbon.

Signe des temps, les microtechniques sont quasi omniprésentes dans le secteur industriel : Automobile, aéronautique, médical, luxe, télécommunications, électronique..."En fait, très peu d’industries peuvent se passer des microtechnologies. Confrontées à des défis de conception et de fabrication complexes, les grandes entreprises, mais aussi les PME sont toujours en quête de solutions innovantes. Ce qui explique leur intérêt pour ces technologies" explique Michèle Blondeau, directeur général du salon. "Sans l'apport des micro et nano technologie, il est impossible d’accomplir les défis  technologiques de demain, qui verront naître aussi bien la voiture autonome que les avions électriques ou de nouvelles solutions médicales personnalisées. Voire la mise en œuvre de l’usine du futur…"

L'usine 4.0

La transformation numérique est la quatrième révolution industrielle. Un virage que les entreprises se doivent d'aborder pour rester compétitives et doper leur productivité. Robotisation des ateliers, intelligence artificielle, fabrication adaptative sont en vitrine du salon avec la présentation d'une micro-usine 4.0  dont les éléments seront connectés en temps réel.

Cette installation robotique unique en Europe manipule et assemble des micro et nano-composant pour la création de nanosystèmes 3D. Le chariot robotisé HelMo (Staübli) est exposé pour la première fois en France. Il se déplace de manière autonome et assure les liaisons entre les différents postes de travail.

Cet atelier de micromécanique a également pour vocation de sensibiliser les PME, nombreuses dans le secteur des microtechniques à s'interroger sur leurs pratiques. "Si certaines entreprises devront être accompagnées pour prendre le virage de cette quatrième révolution industrielle, d’autres n’ont pas attendu que l’industrie du futur devienne une priorité nationale pour en faire leur présent" estime Michèle Blondeau. 

Parmi les autres temps forts, les rencontres BtoB du 11e Micro Nano Event (27 et 28 septembre)  pour permettre aux entreprises et laboratoires de recherche d’initier des partenariats afin de mieux aborder les marchés européens.

Un programme de conférences est également prévu sur les sujets "technologiquement"  chauds du moment. Enfin, le concours « Microns et Nano d’Or » a  récompensé ce 25 septembre 2018  les innovations les plus emblématiques. (voir ci dessous)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Consommation et confinement : posez vos questions à l’UFC Que Choisir du Doubs

La crise sanitaire du Covid-19 a des impacts sur de nombreux secteurs économiques et notamment sur les affaires liées à la consommation quotidienne. Les règles ont-elles changé ? Quid des achats sur le web, des annulations de voyage, des assurances, du logement ? l'UFC Que Choisir vous répond !

Limitation de la production de lait : « sur 90 vaches, je vais devoir en vendre 5 à 10 à l’abattoir » (Benoît, agriculteur à Gonsans)

Suite à la crise sanitaire, les ventes de fromages ont chuté. Depuis le 1er avril 2020, les syndicats de produits AOP Comté, Morbier, Mont d’Or et Bleu de Gex Haut-Jura ont décidé de diminuer les volumes de lait produit et de limiter le volume de fromages fabriqués. Les agriculteurs ont dû s'adapter en urgence. Benoît Kolly, chef d'exploitation à Gonsans.

Quand un fabricant de literie se met à produire des masques…

Pénurie de masques • Le Groupe Maliterie,  et notamment son usine de Voray-sur-l'Ognon en Haute-Saône, a répondu à l'appel du ministère pour fabriquer entre 500 et 1.000 masques de protection par jour à partir du 15 avril 2020. Les masques seront commercialisés en priorité dans le Doubs et en Haute-Saône.

Confinement : les actes notariés peuvent désormais être signés à distance

Signature électronique • Le décret permettant la signature électronique pour tous les actes notariés a été publié samedi 4 avril 2020 au Journal officiel. Cette dérogation sera possible jusqu’à un mois après la fin de l’urgence sanitaire. Dans le secteur du logement, cela permettra aux Français qui le souhaitent de poursuivre leur projet immobilier.

Dornier Consulting RH recrute plusieurs profils : prototypiste, chargé de mission hydroélectricité, dessinateur, assistant de gestion..

Offres d'emploi • Dornier Consulting RH recrute pour leurs clients plusieurs profils (H/F) à Besançon et à Vesoul : Prototypiste, Chargé de mission hydroélectricité, Dessinateur projeteur CAO, Assistant de gestion PME-PMI....
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.99
partiellement nuageux
le 09/04 à 18h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
60 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune