Littérature jeunesse : le dernier polar de Sandrine Beau

Publié le 09/02/2014 - 10:02
Mis à jour le 09/02/2014 - 10:23

Sorti en janvier, « Toute seule dans la nuit » raconte sous la plume de Sandrine Beau les mésaventures de la petite Miette en proie avec un inconnu alors qu’elle se trouve seule dans la maison de son grand-père. Suspense garanti !

"J’avais déjà écrit un polar « L’étrangleur du 15 août » pour les plus de 9 ans, raconte Sandrine Beau, auteure jeunesse installée à Nancray, à quelques kilomètres de Besançon. Quand j’en ai reparlé avec les enfants dans les écoles, certains m’ont dit qu’ils n’étaient pas arrivés à poser le bouquin avant de le finir car ils voulaient savoir ce qui allait se passer. J’aime bien accrocher les enfants avec une histoire, surtout ceux qui ont un peu de mal à lire. C’est pourquoi j’ai décidé de réécrire un polar."
 
Difficile en effet de lâcher "Toute seule dans la nuit" avant la 127ème et dernière page. On a trop envie de savoir d’une part pourquoi le papy de Miette n’est pas rentré comme prévu dans sa ferme isolée au bout du chemin après être parti en voiture lui acheter une bombe de crème chantilly (avec ses parents elle n'y a pas droit !) la laissant seule toute la nuit, d’autre part comment Miette qui n’a que dix ans va réussir à échapper, sans se faire voir, à l’homme qui s’est introduit dans cette maison où elle est toute seule. 
 
Au delà de l’intrigue haletante, Sandrine Beau met en scène la relation forte qui peut exister entre un grand-père et une petite fille, et montre les ressources que l’on a en nous, quel que soit notre âge. 
 

En pratique :

"Toute seule dans la nuit", texte de Sandrine Beau, illustrations de Eva Chatelain (à partir de 9 ans), Alice éditions, janvier 2014, 127 pages, 11,50 euros. En vente en librairie.
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.58
légères chutes de neige
le 18/04 à 6h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %