Loto du Patrimoine : zoom sur le Fort des Basses Perches à Danjoutin (Territoire de Belfort)

Publié le 19/06/2019 - 11:53
Mis à jour le 19/06/2019 - 17:45

121 monuments ont été retenus pour le Loto du patrimoine 2019 destiné à financer la restauration des monuments français. Le tirage spécial aura lieu le 14 juillet 2019 avant le lancement en septembre de jeux à gratter de 3 et 15 €. Quatre lieux ont été sélectionnés en Franche-Comté.

le Fort des Basses Perches à Danjoutin © Fondation du patrimoine mission Stéphane Bern ©
le Fort des Basses Perches à Danjoutin © Fondation du patrimoine mission Stéphane Bern ©

Zoom sur le Fort des Basses Perches à Danjoutin (Territoire de Belfort)

Histoire :

Le fort fait partie de la fortification de la colline des Perches, débutée en 1815 par le général Lecourbe, face à la citadelle de Belfort. Élément essentiel de la ceinture fortifiée, le fort a été construit en 1860 pour contribuer à la défense nationale face à la frontière allemande. La fortification faisait déjà partie des propositions de Vauban en 1675. La première ceinture a subi l’attaque de l’armée prussienne en 1870-1871. La guerre franco-prussienne s’est terminée aux Perches lors du deuxième assaut des deux forts des Perches par les Prussiens. En effet, ce n’est qu’à sa chute après le siège de Belfort que le colonel Denfert Rochereau a cédé. C’est l’événement qui est à l’origine du développement de Belfort et sa région. À ce titre, le fort est l’un des témoignages irremplaçables de l’histoire de la région.

Projet :

En 2002, la municipalité a décidé de rénover une partie du fort et d’en permettre des visites limitées. Il accueille quelques centaines de visiteurs par an, y compris des touristes des pays voisins, et des randonneurs marchant sur le GR jouxtant le fort.

Ce site permettrait de compléter l’offre touristique de la région, d’autant plus qu’il se situe à proximité d’accès autoroutiers, de la gare TGV et de la future halte de la ligne Belfort-Delle. Le fort est également utilisé pour des projets artistiques : expositions photo, projets étudiants avec une jeune réalisatrice, etc. Une plateforme permettant de voir la citadelle de Belfort est en projet. En 2020-2021, de nombreuses festivités auront lieu entre ces deux forts afin de célébrer le 150e anniversaire du siège de 1870-1871.

Nature des travaux :

Cette tranche de travaux verrait la poursuite des réparations du secteur ouest du fort des Basses Perches, programme réalisé à 60 % en 2014 et figé depuis :

  • Dévégétalisation des murs ;
  • Dégagement manuel de la terre recouvrant les couvertines ;
  • Dépose des couvertines à conserver et taille de nouvelles couvertines ;
  • Maçonnerie afin de restaurer les voûtes qui s’effondrent partiellement.

Voici les quatre lieux sélectionnés en Franche-Comté :

  • Viaduc de la Loue à Cléron (Doubs)
  • Abbaye impériale Saint-Pierre de Baume-les-Messieurs (Jura)
  • Abbaye cistercienne de Montigny-Lès-Cherlieu (Haute-Saône)
  • Fort des Basses Perches à Danjoutin (Territoire de Belfort)

(Source Site de la Fondation du Patrimoine)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

NG Productions : "On a besoin que les gens sortent, on a trop souffert comme ça"

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...

L’Orchestre universitaire de Besançon Franche-Comté donnera un concert sur un Dragon Boat !

L’Orchestre symphonique universitaire Besançon Franche-Comté a décidé de se lancer un nouveau défi en se produisant le 9 avril 2022 à bord d’un Dragon Boat (ou bateau-dragon) le long des berges de Port-sur-Saône… Cet événement sera suivi d’un concert dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein.

Concerts debouts vs meetings politiques : « S’il y a des mesures, soit elles sont valables pour tout le monde, soit pour personne »

Concerts debout interdits, jauge limitée à 2000 personnes pour les grands rassemblements à l'exception des meetings politiques, interdiction de boire debout dans les bars… Le monde de la culture est dans l'incompréhension et redoute ces prochains mois. Le directeur de la smac La Rodia à Besançon nous en parle.

Sabine Weiss, la dernière photographe « humaniste » est décédée

Sabine Weiss aimait capturer les "morveux", les "mendiants" et les "petits narquois" croisés dans la rue : cette photographe, espiègle et rigoureuse, connue également pour ses photos de mode parues dans Vogue était la dernière disciple de l'école française humaniste. Comme Doisneau, Boubat, Willy Ronis ou encore Izis, Sabine Weiss, décédée mardi à 97 ans, a immortalisé la vie simple des gens, sans toutefois revendiquer une quelconque influence.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.66
ciel dégagé
le 24/01 à 9h00
Vent
0.35 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
92 %

Sondage